Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Amer
-Andréa B. Cécil
-Auto-
édition
-233 pages
-Drame,
maltraitance, homosexualité, maladie

*Merci à Andréa B. Cécil pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce très bon roman en service de presse*

Amazon France
Amazon Canada

Le commentaire de Nathalie : 
Croyez-vous au mauvais karma ou à l'enchaînement des mauvaises nouvelles.
Et bien Dr. Line Stanford-Contamine, médecin de campagne, lesbienne qui se cache pour ne pas nuire à sa carrière apprendra-t-elle ! Un matin après qu'elle eu remis à sa place un chauffeur de taxi un peu trop cavalier. Puis tout déboulera son père lui apprend qu'il va mourir et en profite pour sortir un énorme secret de famille, son amie lui avoue l'aimer, mais ça non plus elle ne veux pas, des graffitis haineux sont écrits sur sa demeure mettant sa carrière en grand danger et pour finir son ex-conjointe l'appelle à l'aide. Elle est victime de violences conjugales.
Line vient de mettre son bras dans l'engrenage, car pour sauver son amie, elle descendra vers le bas elle aussi. Pourquoi ne pas avoir demandé de l'aide. L'amour ne peux pas toujours tout sauver, Même le calme de l'amer (ancien phare) de son père n'y arriveras pas...

Une histoire très belle et très bien écrite qui se lit d'un trait. L'auteur touche à deux sujets encore délicats malgré le fait que l'on soit en 2019. L'homosexualité féminine et la violence conjugale. Un beau roman à la fois triste, touchant et parfois même dure.

Résumé 
Line prend la vie comme elle vient, avec un air de je-m’en-foutisme presque arrogant. Pourtant, elle garde en elle de profondes blessures.Secrètement lesbienne mais médecin estimé dans son petit village de la côte bretonne, elle n’imagine pas en prenant le train pour rentrer ce matin-là que la désinvolture libertine qui orchestre sa vie ces derniers mois est sur le point de voler en éclats.Malgré la présence “so british” de Gill dans son quotidien, quels sont les événements qui, en quelques jours, vont fissurer la carapace qu’elle pensait s’être forgée ? Quelles désillusions vont lui laisser ce goût amer qui la pousse à aller au-delà de ses convictions ?*

Tag(s) : #DRAME, #MALTRAITRANCE, #HOMOSEXUALITÉ, #MALADIE, #AUTO-ÉDITIONS, #NATHALIE C