Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé et commentaire du tome 1

-Histoires de femmes

-Tome 2 : Félicité - Une femme d'honneur

-Louise Tremblay D'Essiambre

-400 pages

-Saga familiale, retrouvailles, amitié,  québécois

*Merci à Guy Saint-Jean Éditeur, spécialement à Geneviève, pour m'avoir donné l'opportunité de faire cette lecture en service de presse*

* Guy Saint-Jean Éditeur*

* Louise Tremblay D'Essiambre (FB)*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Si le premier tome de cette série a été un coup de cœur pour moi, je ne sais pas quel mot utiliser pour qualifier la lecture de ce second tome. J’ai lu d’une traite ce roman, sans pouvoir m’arrêter, sans être capable de mettre de côté.
Bien sûr, on retrouve nos personnages du premier tome... Mais oh, que ça bouge dans ce second tome.
Marion bien établie, au manoir, on se rappelle que dans le premier tome, celle-ci avait été placé comme employée au manoir, par sa mère. Alors qu’elle est heureuse, épanouie avec Éléonore, Marion, forcée par son père de revenir à la demeure familiale, pour s’occuper de la maisonnée, sa mère étant alitée par une grossesse (oui une autre) difficile. Pauvre Marion, j’avais le cœur brisée pour elle, et je ne peux pas vous décrire la peine d’Éléonore, tellement triste de voir ces deux-là séparées.
Et puis pendant que tous et chacun essaient de trouver une façon de ramener Marion au manoir, la vie continue pour d’autres personnages de cette histoire.
Ovide, le frère aîné de Marion, qui s’enfuit, n’en pouvant plus de ce père qui les traites comme des moins-que-rien... Que deviendra-t-il, loin de sa famille.
Et madame Félicité, quel personnage cette femme, je l’adore tout simplement, amie avec Irénée, c’est une femme au grand cœur, une virtuose, sur son clavier, qui sait enchanter tout ceux qui l’entende.
On retrouve également Cyrille et Judith, avec qui on fera un petit bout de chemin, et qui ne l'ont vraiment pas facile.
Bref, encore une fois, Marion, Éléonore, Félicité, Agnès, James, Irénée que j’adore tout simplement, un peu bourru, mais combien attachant, et les autres, ont pris mon cœur d’assaut dès les premières pages et jusqu’à la fin... Une fin qui m’a vraiment laissé avec un gros point d’interrogation, car bien sûr, il y a un tome 3 de prévu, qui sera consacré à Marion, et je ne peux que vous dire à quel point j’ai hâte de le lire.
Que vous dire, Louise Tremblay D’Essiambre, est une conteuse née, elle nous agrippe solidement avec ses personnages, ses histoires. Sa plume est magique et elle sait nous faire entrer directement dans les pages de son roman, que se soit au village, à la ville, au manoir, dans la maison des Couturier, peu importe, j’étais dans l’histoire, j’étais avec eux. Nous vivons des émotions à travers ses mots, on ressent la peine d’Éléonore, le désarroi de Marion, on ressent de la colère envers le père de Marion, et de l’admiration pour les O’Gallagher, qui traite leurs employés d’une très belle façon... J’adore cette auteure, et je vous recommande ce gros coup de cœur sans aucune hésitation ! Vous serez captivé par ces ‘’Histoires de femmes’’, je vous le promets !

 

 

Résumé :

Voici la suite attendue des tribulations de trois familles québécoises de classes différentes au tournant des années 1920.

Après avoir goûté au bonheur de travailler au manoir des O’Gallagher, le destin forcera-t-il la jeune Marion à retourner auprès de sa famille où sa mère a besoin d’aide pour diriger la maisonnée pendant une grossesse qui s’annonce difficile? Et que deviendra Ovide, le fils aîné des Couturier qui s’est volatilisé dans des circonstances obscures?

La vie a parfois cette façon de compenser les coups durs par de belles surprises, surtout pour la famille Lafrance. Reconnaissance et retrouvailles en apporteront la preuve. Émotions fortes en perspective, tant pour les gens du manoir que pour la famille Lafrance.

Un second tome puissant dans lequel on retrouve quelques personnages de la série à succès Une simple histoire d’amour. Une preuve flamboyante que la solidarité triomphe dans une vie qui n’a que faire des origines et des classes sociales.

Tag(s) : #SAGA FAMILIALE, #RETROUVAILLES, #QUÉBÉCOIS, #AMITIÉ