Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-La ruelle en arrière d'la maison

-Michel Jetté

-Éditions Fides

-296 pages

-Récit, vie d'enfant, ruelle, premier roman, québécois

 

*Merci aux éditions Fides, spécialement à Daniel, pour m'avoir donné l'opportunité de faire cette lecture en service de presse*

*Le Groupe Fides*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Avec cette lecture, j'ai vraiment fait un voyage dans le temps. Et ce fut un excellent et merveilleux voyage. 
Écrit sous la forme de courts billets, ce récit nous fait partager des moments, des époques, des souvenirs.
L'histoire commence, avec pour narrateur le bébé dans le ventre de sa mère, qui nous parle de ce qu'il entend, ce qu'il ressent dans cette famille d'un quartier ouvrier, attendrissant de lire les sentiments que ce bébé a déjà pour sa mère.
Le narrateur change ou vieillit à travers le livre, jusqu'à devenir l'adulte.
Et puis on poursuit, je ne vais pas commenter chacun des petits récits, mais entre autres, celle de la Caisse Scolaire à l'école, et l'achat des Petits chinois de la Sainte-Enfance, comme je me suis revue avec ma trâlée de petits Chinois que j'avais acheté...
Et puis l'arrivée de la télévision avec la face du Sauvage... Encore une fois, celle-là a frappé fort pour moi.
À travers ces histoires d'une famille d'un quartier ouvrier, l'école, la maison, le travail, la vie quotidienne avec la mort des glacières et l'arrivée des premiers frigos électriques... Le souper de Noël, avec la famille élargie, et tout le tralala du souper des fêtes, tout simplement la vie, quoi ?
Écrit de telle façon, que l'on se voit très bien dans la ruelle, oui la ruelle qui à l'époque était le terrain de jeux de nombreux enfants, ruelle qui voyait passer toutes sortes de choses, on se sent un peu comme la personne qui regarderait cette famille vivre, à travers une fenêtre. L'auteur a bien préparé son roman, il relate des faits véridiques, des choses et des lieux qui ont existé. Sans vouloir faire de comparaison, j'ai aimé retrouvé le style de Michel Tremblay dans ce récit. L'auteur m'a accroché dès le départ et quand j'ai quitté à la dernière page, j'en aurais pris encore et encore. Un premier roman pour cet auteur, et j'espère de tout cœur, qu'il sera suivi par bien d'autres. Merci Michel Jetté pour ce coup de cœur !

 

Résumé :

Au cœur du quartier ouvrier d’une petite ville sans nom, la ruelle «en arrière d’la maison» est le terrain de jeu, puis le banc d’essai de la vie et du monde tout entier d’un jeune garçon plutôt allumé et que rien ­n’arrête si ce n’est… 

 

Raconté tour à tour avec la naïveté et la parlure du personnage principal, enfant, puis dans les mots de l’adulte qu’il est devenu, ce récit témoigne d’une époque que les plus vieux pourraient se remémorer avec gaieté ou nostalgie, et les plus jeunes avec étonnement, voire incrédulité.

Tag(s) : #RÉCIT, #VIE D'ENFANT, #RUELLE, #QUOTIDIEN, #QUÉBÉCOIS, #PREMIER ROMAN