Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Les grandes noirceurs

-Bernard Dionne

-Éditions Fides

-248 pages

-Roman historique, résistance, après-guerre, crise, crimes de guerre

*Merci aux Éditions Fides, spécialement à Daniel, pour m'avoir donné l'opportunité de faire cette lecture en service de presse*

*Éditions Fidès*

Le commentaire de Lynda :

Ce roman a vraiment su combler mon goût pour l'histoire, encore plus parce qu'une grande partie de cette histoire se passe pratiquement Québéc, à Montréal, donc je pouvais facilement m'y retrouver, mais nous voyagerons également avec Esther et David, qui vont s'enrôler dans la résistance pour apporter leur aide, à l'effort de guerre, contre l'Allemagne et le nazisme.
David et Esther, qui sont Juifs montréalais, n'hésitent pas, ils s'engagent et partent, malgré le désaccord de Mathilde, la conjointe de David. Celle-ci fera également sa part en travaillant au Jewish Hospital, auprès des malades, mais aussi auprès des enfants en difficulté.
Alors que la presse écrite, semble vouloir noircir la communauté juive de Montréal, celle-ci tente bien que mal de redresser la situation et faire leur part dans ce combat ultime conntre Hitler et ses nazis.
Nous sommes en plein milieu de la deuxième guerre mondiale, de gros débats se produisent sur le sujet de la conscription obligatoire ou pas.
Les faits historiques sont très exacts, par contre pour moi, ce roman a jeté une nouvelle lumière sur bien des situations que j'avais entendues parler, mais avec ce roman, beaucoup de mes questions ont trouvés une réponse. Comme par exemple tout ce qui entoure l'affaire Jacques Dugé de Bernonville, un SS français, pour n'en citer qu'un exemple.
Entre Montréal, Paris, Dachau et Kamouraska, les chapitres se suivent et nous montrent un pan de cette période de l'histoire, qui pour moi étaient méconnue.
L'auteur, Bernard Dionne, nous relate tous les faits, sous forme de roman, ce qui rend cette lecture attrayante, moins formelle, malgré tous les faits véridiques qui y sont rapportés, ce qui nous donne une lecture plus facile et plus intéressante. Une belle plume, un récit dramatique, mais qui nous fait voir la résistance, le courage et la détermination de ces personnes qui se sont battus pour la liberté de l'être humain qui était mise en péril par Hitler et sa domination.
Je relirai ce roman, c'est certain, l'auteur m'en a donné l'envie avec ces personnages uniques, même attachants que je pourrais dire.
Je vous recommande cette lecture ! Une lecture qui vous fera voyager à travers le monde, pendant et après la deuxième guerre mondiale.

 

Résumé :

1942: en pleine crise de la conscription, Esther et David, deux jeunes Juifs montréalais, s’enrôlent dans le mystérieux Special Operations Executive (SOE) pour aider la Résistance en France. Leurs destins croiseront ceux de Klaus Barbie, le «boucher de Lyon», de Noor Inayat Khan, princesse et opératrice radio pourchassée par la Gestapo, et de Guy d’Artois, officier du Royal 22e régiment parachuté dans le maquis. De son côté, Mathilde vit la guerre de l’intérieur, comme infirmière au Jewish Hospital, pendant que les nazis appliquent la «solution finale» en Europe. 

 

À la fin de la guerre, le Waffen SS français Jacques Dugé de Bernonville se réfugie à Montréal. Condamné à mort en France pour crimes de guerre, le milicien est accueilli avec chaleur par plusieurs et traqué sans relâche par d’autres. 

 

Montréal, Londres, Paris, Lyon, Dachau, Saint-Pacôme de Kamouraska: le théâtre des grandes noirceurs qui s’abattent sur le monde est vaste et complexe. Si la haine et la mort sont parfois au rendez-vous, le courage et la résistance surgissent là où on s’y attend le moins. 

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #RÉSISTANCE, #APRÈS-GUERRE, #CRISE, #CRIMES DE GUERRE, #QUÉBÉCOIS