Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-77 Assassins

-Henri Duboc

-Beta-Publisher

-348 pages

-Enquête, autopsie, humour noir

 

*Merci à Beta-Publisher pour ce service de presse*

*Beta Publisher*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Henri Duboc, auteur(FB)*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Je ne crois pas me tromper en vous disant que je n'ai jamais autant ri en lisant un roman policier. J'ai terminé ma lecture et j'en ris encore, et pourtant, laissez-moi vous dire que nous sommes dans un roman policier, suspense, plein de morts, des autopsies. Oui, oui, vous allez dire, mais il n'y a pas de quoi rire, et bien détrompez-vous. Ce roman autant, il est passionnant, autant, il est saturé d'humour, de l'humour noir bien souvent, mais de l'humour quand même.
Et c'est sans parler de tous ces jeux de mots, autant sur les noms des personnes que sur les choses... Tout simplement sublime.
Damien Hachett, est légiste, médecin chef malgré lui à l'institut médico-légale judiciaire, suite à la mort du patron. Nul besoin de vous dire qu'il vit pratiquement avec les morts, ces morts arrivés au centre suite à une mort violente, ces morts sur qui il devra procéder à une autopsie pour connaître les dessous de cette mort. Je me dois aussi de vous dire que Damien est auteur à ses heures, il a en fait écrit 2 romans, 1 qui n'a jamais été publié et l'autre, si.
Le tout commence quand se retrouve sur sa table, un vieux monsieur, un de ses fidèles lecteurs, à qui il avait dédicacé son 77e exemplaire. De quoi est-il mort ? Damien, accompagné de son collègue Barnabé, se met en quête de la raison de la mort de ce vieux monsieur. Quel est cette espèce de bave blanche que l'on retrouve chez ce macchabée, et que l'on retrouvera tout au long de l'histoire, parce que ce vieux monsieur est le premier d'une longue série de morts, qualifiées de violentes et je vous mets en garde, mieux vaut pour vous prévoir du temps, parce que vous ne pourrez pas lâcher la lecture avant la fin, et croyez moi, vous ne pouvez même pas imaginer la fin un tout petit peu.
Polar ? Policier ? Enquête ? Humour ? Je ne sais pas où le classer vraiment, c'est évidemment un mélange de tout ceci, très bien dosé, assez drôle pour faire baisser l'adrénaline parmi ces morts un peu violentes, et pas trop pour nous détourner de l'histoire. Une petite parenthèse que je me dois de faire, la scène de l'enterrement d'une des victimes est époustouflantes avec le bedeau qui pète carrément une coche et transforme l'église et l'événement en un film d'horreur.
Une écriture rythmée, enlevante, drôle, sarcastique envers plusieurs milieux tels que la police, l'église, les hôpitaux, éditeurs, auteurs, etc. On peut facilement dire que Henri Duboc, ne ménage personne, mais comme le tout est fait dans un humour réfléchi, rien n'est jeté dans les phrases à la légère, tout est songé. Malgré tout, tout est relevant, tout s'emboîte parfaitement tel un casse-tête. Un livre génial dont je vais me souvenir très longtemps, soyez en certains. Un livre qu'il faut lire pour passer un excellent moment malgré la gravité du sujet : des morts !

 

 

Résumé :

Je m’appelle Damien Hachett : 34 ans, légiste et, à peine sorti de ses diplômes, catapulté médecin chef à l’Institut Medico-Judiciaire. Tard le soir, entre deux macchabEes carbonisés ou livrés coupés en morceaux dans un joli paquet cadeau, j’écris aussi des bouquins. Jusqu’à ce qu’une nuit, mon plus vieux lecteur, à qui j’ai dédicacé le 77 ème exemplaire de mon 1 er roman, m’attende sagement sur ma table d’autopsie. Bien… et maintenant, que les ennuis commencent !

Tag(s) : #ENQUÊTE, #AUTOPSIE, #HUMOUR NOIR, #COUP DE COEUR