Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Bernadette a disparu

-Maria Semple

-Éditions 10/18, distribué par Interforum Canada

-431 pages

-Roman, satyre sociale, humour, fiction

*Merci aux Éditions 10/18 ainsi qu'à Interforum Canada, pour ce service de presse*

*Éditions 10/18*

*Interforum Canada*

Le commentaire de Lynda :

Je me dois tout d'abord de dire que j'ai eu un peu de difficulté pour le début de la lecture, le roman est présenté surtout au début, par des messages entre Bernadette et plusieurs personnes qui sont ses intermédiaires entre elle et tout ce qui se passe à l'extérieur de sa maison, et la raison fort simple, Bernadette déteste sortir de la maison. Bernadette est architecte et on peut la qualifier de très excentrique. Avec son mari, ils forment un couple assez spécial, elle un peu blasée, lui un génie de l'informatique chez Microsoft. Et il ne faut pas oublier Bee, leur fille surdouée, qui demande comme récompense pour ses succès scolaires, un voyage avec ses parents dans l'Antarctique.
Et les parents sont d'accord, sauf... Que Bernadette disparaît à la veille du départ pour ce voyage. Et tout cela après que son mari, la croyant un peu folle, comme la plupart des voisins, avait décidé de la faire interner, mais voilà, Bernadette l'a pris de court.
Bee qui veut retrouver sa chère maman, va commencer une enquête approfondie, de par les courriels que sa mère a reçu et surtout les tonnes d'indices que celle-ci a laissé, c'est à se demander si elle ne demandait que ça, être retrouvé. Je peux vous garantir, que vous aurez des fous-rire incontrôlables dans cette partie du roman.
C'est, vous l'avez sûrement compris, un satyre de la femme-mère-épouse parfaite, Bernadette en est très loin, même si c'est ce que représente la façade qu'elle montre autour d'elle.
Bref, c'est à travers les découvertes de Bee, que nous allons apprendre à connaître cette femme unique, drôle, sarcastique et disons-le très originale. 
L'écriture de l'auteure est sublime, et mérite d'être lue, d'ailleurs son roman a été adapté en film, que je me promets bien de visionner si j'en ai la possibilité. Je peux vous dire qu'à certains moments, j'ai vraiment ri aux larmes et je peux aussi vous dire, qu'à d'autres moments elle m'a tout simplement émue, cette Bernadette vraiment spéciale, que l'auteure nous présente. Je n'ai qu'un seul conseil : il faut lire ce roman, pour un moment de pure détente, de divertissement total et un coup de cœur garanti pour Bernadette et pour Bee également.

 

 

Résumé :

La mère de Bee a disparu. Pour la retrouver il faut réunir les pièces du puzzle : lettres, emails, témoignages... En chemin, on découvre combien Bernadette est fantaisiste, névrosée, féroce et fragile, et surtout combien sa fille l'adore et la comprend.

Paralysée par son propre génie, asociable, trop originale et trop angoissée pour la petite ville où elle a atterri, Bernadette se sent de plus en plus enfermée. Alors elle fuit Seattle et ses mères de famille proprettes jamais à court de muffins, son mari gourou chez Microsoft dont l’esprit trop cartésien ne parvient plus à la comprendre, et son passé glorieux d’architecte visionnaire montée trop haut trop vite et que la chute a laissée bancale. Tout a commencé quand Bee, brandissant son bulletin de notes, a réclamé la récompense qu’on lui avait promise : un voyage en famille en Antarctique ! Mais, au moment de partir, les névroses de Bernadette la rattrapent. Au pied du mur, elle disparaît. Sur les traces de sa mère, Bee découvre dans son courrier une montagne de secrets. La part d’ombre que toute mère cache à sa fille. À chaque page, Bee la découvre un peu plus géniale et imparfaite. 
Rythmé, plein d’esprit, d’humour et de tendresse, et absolument impossible à lâcher, Bernadette a disparu est un bijou satirique à la composition parfaite
 

Tag(s) : #ROMAN, #SATYRE SOCIALE, #HUMOUR, #FICTION