Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-La fille au sac de plumes 
-Michèle Beck
-Auto-édition 
-232 pages
-Feel good, quête de soi, pèlerinage


*Merci à Michèle Beck de m'avoir donné l’opportunité de lire son livre en lecture de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Michèle Beck, auteure(FB)*

Le commentaire de Carole :
Quel bonheur que ce petit bijou de livre. Victoire, mais tout le monde l’appelle Vic, avec un nom comme ça, on pourrait croire que tout lui réussit, mais la victoire n’est pas aussi simple que l’on peut penser. En parcourant ce roman, l’auteur nous transporte dans l'avant et le maintenant de la vie des personnages. Vic a tout en apparence pour être heureuse, fille d’une famille aisée elle ne manque de rien et son avenir est assurée, mais il lui manque le principal pour être heureuse et c’est ce que nous allons découvrir tout au long du roman. Un été durant son adolescence, elle part avec son frère en vacance dans un camping. Elle y rencontre Ludo qui vit en permanence au camping avec sa mère, qui est alcoolique et malade. Pour Vic, Ludo a tout pour être heureux, il a ce qu’elle désire le plus la liberté. Par contre Ludo pense que Vic a tout pour être heureuse elle a une vie de famille parfaite sans aucun souci du lendemain. Après cet été de rêve, Vic retourne avec son frère chez leurs parents. Une mauvaise surprise attend Vic, mais elle est prête à l’affronter sauf qu’elle n’avait pas prévu que sa mère interviendrait et Vic se sent aussitôt devenir le pantin de sa mère. Par contre une autre tragédie arrive qui fait basculer sa vie, elle perd son frère et la famille de celui-ci dans un incendie. Elle décide donc de quitter le nid familial qui l’étouffe et de faire un périple de plusieurs kilomètres pour tenter de retrouver le bonheur là où elle pense qu'il se trouve, soit à Saint-Jean de Luz l’endroit ou elle a passé un été de rêve et de liberté avec son frère. Mais pour s’y rendre elle n’a qu’un sac à dos et quelques dollars. Elle va rencontrer des embûches, elle va marcher des kilomètres, mais elle n’atteindra jamais assez de distance pour fuir le deuil. Elle va faire de belles rencontres, qui à leur façon, la fera réfléchir et suite à un bilan de son périple, elle va découvrir que la plume qui croisait son chemin était un signe du ciel. Quelle belle écriture vous avez Mme Michèle Beck, les mots glissent sous nos yeux comme un voilier sur l’eau. J’ai trouvé une certaine ressemblance avec l’auteur Laure Manel, mais vous avez votre façon bien à vous de vous démarquer.


RÉSUMÉ :
Vic, 28 ans, vit en Haute-Savoie, au bord du lac d’Annecy. Un jour, elle voit sa vie basculer lorsque son frère, sa femme et leurs jumelles décèdent tragiquement. Après des mois passés à faire la fête avec des inconnus pour oublier, Vic décide sur un coup de tête de partir pour le seul endroit où elle a été vraiment heureuse dans sa vie.
Le problème, c’est qu’elle n’a ni argent ni voiture pour parcourir les huit-cents kilomètres qui la séparent de Saint-Jean-de-Luz.
Mais quand Vic a quelque chose en tête, elle est prête à tout pour y arriver, y compris partir avec un sac sur le dos et parcourir ces kilomètres à pied.

Pensant s’engager pour un long périple en solitaire, Vic va se rendre compte que sur les routes on peut faire de drôles de rencontres, dont certaines capables de changer une vie, et peut-être même de lui donner un sens.

Tag(s) : #FEEL-GOOD, #QUÊTE DE SOI, #PÈLERINAGE, #AUTO-ÉDITION