Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*La femme à travers les générations*

*Résumé et commentaire: ici*

-Florence

-Dolorès Leduc

-Les Éditions de l'Apothéose

-286 pages

-Roman, mère monoparentale, intimidation, québécois

 

*Merci à Dolorès Leduc, auteure-partenaire, pour ce service de presse*

*Les Éditions de l'Apothéose*

*Dolorès Leduc, auteure(FB)*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Un gros coup de cœur pour ce roman de Dolorès Leduc. Dans ce roman, on poursuit l'histoire des femmes de : ''La femme à travers les générations''.
J'avais beaucoup aimé le premier livre, mais je dois dire que celui-ci et bien, c'est un gros coup de cœur !
Florence se retrouve avec son fils, et vit chez sa mère Gabrielle, avec celui-ci. Dans l'ensemble, même si elle est seule, ça ne va pas si pire pour elle. Sa mère lui donne un bon coup de main pour son fils, (trop peut-être), elle a un emploi, donc tout est plus ou moins stable.
Mais voilà au travail, ce n'est pas le grand bonheur, intimidation, mais aussi harcèlement sexuel, qui vraiment la vire à l'envers et la démolie complètement.
D'un autre côté, des attirances sexuelles la feront dévier du chemin ''traditionnel de l'amour'', en effet, l'attirance envers les femmes qui se définie à mesure que nous avançons dans l'histoire, fera en sorte qu'elle se questionnera sur son ambivalence face à la sexualité.
En vieillissant son fils, Daniel, n'est pas facile à gérer, Florence avance donc dans la vie, un peu cahin-caha.
Dolorès Leduc nous plonge vraiment dans le contexte des années 1970, et ce, d'une façon très réaliste et fidèle à ces années où tout était sujet à contestation et manifestations.
Il y a un peu de tout dans ce roman, le harcèlement comme je l'ai déjà mentionné, parent célibataire, homosexualité, couple, famille, violence, etc. Cet épisode se termine sur une note avec un gros point d'interrogation qui laisse supposer qu'il y aurait une suite à ce roman, ce que j'espère vraiment très fort.
J'adore l'écriture de Dolorès Leduc, son écriture est réaliste, touchante, émouvante, elle nous fait ressentir de par ses mots, toutes sortes d'émotions, allant même jusqu'à la colère face aux comportements de certaines personnes, comme par exemple le père de son fils Daniel. On embarque solidement dans l'histoire, et on la vit de page en page avec les personnages. Une écriture qui nous accroche solidement de la première page jusqu'à la toute dernière page, ce qui m'a permis de passer un excellent moment en compagnie de Florence et des autres.
Coup de cœur, la fin laisse entrevoir une suite, si c'est le cas, et bien, j'ai vraiment hâte de la lire.
Merci Dolorès Leduc pour ce merveilleux coup de cœur !

 

Résumé :

Comment Florence se débrouillera-t-elle avec son enfant qu’elle doit élever seulement avec l’aide de Gabrielle, sa mère? Son travail lui apporte beaucoup de satisfaction, mais elle y vit de l’intimidation et même du harcèlement sexuel. Sans oublier son fils qui lui donne du fil à retordre, ainsi qu’une vie amoureuse tumultueuse et marginale pour l’époque.

C’est dans le contexte des années ‘70 et ‘80 que les personnages évoluent avec leurs peines, leurs joies et leurs problèmes. Une période contestataire qui est sans contredit passionnée, rude et parfois même violente.

Tag(s) : #ROMAN QUÉBÉCOIS, #MÈRE MONOPARENTALE, #INTIMIDATION, #QUÉBÉCOIS, #COUP DE COEUR, #AUTEURE-PARTENAIRE