Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-L'art de courir sous la pluie
-Garth Stein
-Éditions de l'Archipel, distribué par LP Conseil
-304 pages
-Comédie, chien, courses automobile


*Merci aux Éditions l’Archipel ainsi qu’à Manon de LP Conseil pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

*Les Éditions de l'Archipel*

*LP Conseils*

Le commentaire de Cathy :
Enzo, le chien de Denny, est persuadé qu'un jour, il deviendra humain.
L'histoire qui nous est proposée dans ce roman, c'est lui qui nous la raconte, il nous raconte sa vie depuis le jour où il a rencontré son maître.
J'ai adoré découvrir à travers ses yeux les différents événements qui vont lui arriver.
Il comprend tout, ressent tout, il aime Denny, il aime regarder les courses automobile à la télé à ses côtés. Il ne lui manque que la parole.
Dès les premières pages, j'ai été prise d'une grande émotion. Je peux lire des romans où il se passe des horreurs, mais lorsque cela touche aux animaux je suis de suite beaucoup plus sensible.
Cette histoire est magnifique, pleine de beaux sentiments, profonde et pleine d'humour.
Des sujets différents sont abordés, pas tous faciles, mais toujours d'une façon parfaite.
Ce roman m'a fait ressentir un panel de sentiments très différents, je suis passé du rire aux larmes, je suis ravie d'avoir eu la chance de le découvrir, il va me rester en mémoire un bon moment.
Un film a été tiré de ce roman, je vais sûrement aller le voir.


Résumé :
Un conte philosophique devenu film

« Je me suis toujours senti presque humain. J’ai toujours su qu’il y avait quelque chose en moi de différent des autres chiens. Bien sûr, je suis coince dans le corps d’un chien, mais ce n’est que l’enveloppe extérieure. C’est ce qu’il y a a l’intérieur qui compte : l’esprit. Et mon esprit est tout ce qu’il y a de plus humain. »
*
Enzo est tout sauf un chien ordinaire. Il est persuadé qu’il sera un jour réincarné en homme.
Cette certitude, il l’a acquise en regardant un documentaire sur la Mongolie. Ce qu’il a vu de mieux a la télé – sa passion – après un grand prix de Formule 1 ou un champion brésilien a laissé éclater son génie sur une piste détrempée.

Enzo, qui porte sur son maître Denny un regard attendri, en a tiré une philosophie : vivre n’est pas qu’une question de vitesse. Il faut aussi savoir passer entre les gouttes.

Et, heureusement pour Denny, Enzo veille au grain.

Tag(s) : #COMÉDIE, #CHIEN, #COURSES AUTOMOBILE