Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Sous l'emprise du scorpion: In cauda venenum
-Thierry Vernhes
-Auto-édition
-225 pages
-Thriller psychologique, voyage, train


*Merci à Thierry Vernhes de m'avoir donné l’opportunité de lire son livre en lecture de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Thierry Vernhes, auteur(FB)*

Le commentaire de Cathy :
Deuxième roman que je lis de cet auteur et je peux vous l'avouer, je viens de prendre une claque en pleine face.
Une histoire originale, un thriller psychologique inclassable, un moment de lecture que je ne suis pas prête d'oublier.
Un homme prend le train entre Bordeaux et Paris, il invite le lecteur à voyager avec lui.
J'ai vécu ma lecture en ayant l'impression d'être manipulée, impossible de savoir si ce qui arrive est réel ou pas.
Comme une équilibriste, j'ai traversée cette histoire hors du commun, sur un fil à l'affût d'éléments susceptibles de me faire comprendre ce qui se passe réellement.
L'humour percutant de l'auteur m'a une fois de plus beaucoup fait rire, j'aime son style déjanté, il a réussi à complètement m'embarquer dans ce voyage hors norme.
Dès les premières pages, avec un rythme soutenu, Thierry Vernhes a su me captiver et me garder attentive à ce qu'il me proposait.
Marquée par cette histoire folle, qui m'a fait passer un excellent moment, je n'ai qu'une envie, lire à nouveau cet auteur, vivement le prochain roman.


Résumé :
« Le pire reste l’avenir ». Le jour J est arrivé. Je monte dans le bus qui m’emmène jusqu’à la gare Saint-Jean. Ensuite, direction Paris. Je sais bien que je suis de nature à me faire des films, à avoir une imagination débordante, mais sincèrement, ce jour-là, j’aurais dû me couper la main avant de réserver mon train sur Internet. J’ai un mauvais pressentiment. Surtout que je ne sais toujours pas pourquoi je dois me rendre à la capitale. Quelle est la raison ? Une folie passagère, sûrement… ce ne serait pas la première fois…Pourtant, croyez-le ou non, quelque chose dans l’air me pousse malgré tout à gagner le parvis de la gare. Ce n’est pas une bourrasque dans le dos qui m’oblige à avancer, mais cela y ressemble tout de même furieusement…Je suis arrivé au terminus. La gare Saint-Jean de Bordeaux est juste devant moi. Vu l’heure, mon train ne devrait pas tarder, à présent. Vous montez avec moi ?

Tag(s) : #THRILLER PSYCHOLOGIQUE, #VOYAGE, #TRAIN, #AUTO-ÉDITION