Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Mémoires de Paddy

-Blanche et la femme aux fusains du bout du jardin
-Maryse Verrier
-Saint-Honoré Éditions, 2020
-347 pages
Roman contemporain, animal de compagnie, imaginaire, maladie d’Alzheimer, vieillissement, perte d’autonomie, milieu de soins


*Je tiens à remercier Saint-Honoré Éditions et Maryse Verrier l’auteure de ce magnifique roman*

*Les Éditions Saint-Honoré*

*Amazon FR*

*Maryse Verrier, auteure(FB)*

Le commentaire de Martine : COUP DE CŒUR!
Quelle merveilleuse histoire qui m’a fait passer par diverses émotions, un roman écrit de la patte de Paddy, le petit Yorkshire, qui partage la vie de Blanche, une nonagénaire que nous voyons, tout au cours de ce récit, dépérir Blanche qui viT avec, à ses côtés, son fidèle gardien Paddy. Ce petit chien veille sur elle jour et nuit, puisque la maladie est venue s’installer dans les recoins de la tête de sa maîtresse.
Un beau roman qui nous permet de suivre les débats de ce couple hors du commun, celui de cette femme et son chien, qui reçoivent des visiteurs quelques fois réels et à d’autres moments imaginaires, comme la femme aux fusains du bout du jardin qui a souvent autour d’elle deux bébés. Tout le long de ma lecture, je lisais tout ce que me partageait Paddy, la vie dans la maison de Blanche, leur déménagement, la maison de soins, les déboires et les idées de sa maîtresse qui perd peu à peu de son autonomie, les injustices multiples.
Maryse Verrier a composé un écrit qui est venue me chercher par sa véracité, son émotivité et son imagination. Elle a su transmettre un message fort et intéressant. Le choix de donner la voix de son protagoniste à un chien est sans doute pour moi la meilleure option qu’elle a prise puisque dans la vie, souvent, les animaux de compagnie sont des observateurs de notre réalité quotidienne, une belle lecture pour quelqu’un comme moi qui adore les animaux, cela apporte une initiative surprenante et permet de faire ouvrir le lecteur sur une sensibilité et à la compréhension envers l'être humain et l'animal qui partage sa vie.
C'est un gros coup de coeur que j'ai ressenti, quand j'ai terminé cette lecture qui m'a fait vivre une aventure remplie d'émotions, de sensations, et de compréhensions diverses, je ne peux que vous dire, aller lisez cette merveilleuse histoire.


Résumé :
Vivre avec une maîtresse âgée de 90 ans atteinte de la maladie d'Alzheimer n'est pas chose facile. Paddy, petit York fidèle et sensible, est aux premières loges pour nous raconter ce qu'engendre comme troubles quotidiens cette sale maladie dégénérative. Il partage chaque instant de la vie de celle qu'il aime et qu'il protège de très près, mais la femme aux fusains du bout du jardin, le vieux militaire et une foule de bébés blêmes et de différentes petites filles, tous entités, ne tarderont pas à venir perturber le quotidien déjà très étrange de dame Blanche et de Paddy qui sont les seuls à les voir... à les entendre, à s'en défendre ! Ce roman constitue une véritable thérapie, il tourne en dérision ce que nous n'avons pas le droit de dire, la douleur du malade, celle des aidants de la famille en passant par celle des fidèles animaux de compagnie qui souffrent eux aussi de cette dégénérescence involontaire, traumatisante, et malheureusement bien trop réelle... Il donne une fin convenable à l'inconvenable, un espoir au désespoir, une légèreté à la lourdeur, un sens à l'incompréhension, une trace à jamais laissée par celle qui finalement disparaît. C'est une histoire d'amour de tous les jours, et de tous ceux qui entourent Blanche. Une histoire qui finit bien parce que l'on veut bien... Même si, en réalité, j'ai beaucoup de chagrin, MOI, son petit chien Paddy.

Tag(s) : #ROMAN CONTEMPORAIN, #ANIMAL DE COMPAGNIE, #IMAGINAIRE, #MALADE D'ALZHEIMER, #VIEILLISSEMENT, #PERTE D'AUTONOMIE, #MILIEU DE SOINS, #COUP DE COEUR