Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Le chant de nos filles

-Deb Spera

-Éditions Charleston

-400 pages

-Roman, après-guerre, femmes, famine, injustice, secrets

 

*Merci aux Éditions Charleston spécialement à Eugénie pour ce service de presse*

*Les Éditions Charleston*

*Amazon FR***Amazon CA*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Trois femmes qui vont se rencontrer, Gertrude, Annie et Retta. Trois femmes avec chacune leurs histoires.
Gertrude, sans doute celle qui m'aura le plus marqué, doit tout faire pour la survie de ces enfants, son mari violent n'étant d'aucune aide. Netta, elle de son côté apprend à vivre libre en tant qu'esclave affranchie. Et Annie doit se relever après avoir appris certaines vérités qui ont affecté sa famille et elle-même, par le fait même.
Le destin de ces trois femmes va se croiser. Trois femmes tellement différentes et pourtant tellement semblables dans leurs combats, dans leurs volontés, dans leurs courages.
Le destin, la vie de ces femmes en ce début du 20e siècle, rien n'est facile, rien est acquis, chaque petite parcelle de place dans la vie, doit être gagnée, on ne peut que difficilement imaginer ce qu'elles ont eu à vivre, le courage qu'elles ont dû avoir pour arriver à survivre. Famine, diphtérie, violence conjugale, pauvreté, secrets, esclavage, que la femme soit noire ou blanche chacune avait sa part de difficultés et de misères à vivre. Pourtant, ces trois femmes ont quelque chose de magnifique en commun, elles foncent et se battent pour leurs survies et celle de leurs enfants.
C'est un premier roman pour cette auteure, et je vais me souvenir de ce nom, parce que tout comme cette lecture, vous ne pourrez pas oublier, vous ne pourrez pas sortir en sortir indemne, elle vous laissera des cicatrices, et ce, pour longtemps.
Les personnages sont forts, marquants, chacun avec leur propre caractéristique, on aime ou on n'aime pas, mais une chose est certaine, chacune de ces femmes vous laissera quelque chose à la fin de la lecture.
L'intensité du roman grandit à mesure que l'on avance dans la lecture, ces femmes qui trop longtemps ont eu à subir, à se taire, ont décidés que c'était assez et décident de combattre pour vivre, combattre, non pas avec les armes, mais combattre avec leurs paroles, leurs attitudes, leurs courages, leurs patience, leurs résiliences et leurs persévérances, mais pas que pour elles, non, mais pour leurs filles qui suivront et qui elles aussi devront lever le poing et continuer à labourer le chemin de vie que leurs mères auront commencés à travailler.
Un coup de cœur, je devrais plutôt dire un coup poing au cœur, qui nous amène à développer une admiration réelle pour ces femmes. Je recommande cette lecture sans hésitation !

 

Résumé :

1924, Caroline du Sud. Trois femmes à la croisée des chemins.

Alors que la région se remet encore de l'infestation de charançons qui a dévasté les plantations et l'économie, Gertrude, une mère de quatre enfants, doit prendre une décision immorale pour sauver ses filles de la famine et échapper à la mort aux mains d'un mari violent. Retta navigue dans un monde difficile en tant qu'esclave affranchie de première génération, toujours employée par les Coles qui ont autrefois été propriétaires de sa famille. Annie, la matriarche de la famille Coles, doit faire face à la terrible vérité qui a déchiré sa famille. Ces trois femmes n’ont apparemment rien en commun ; elles sont pourtant liées par les terribles injustices qui sévissent depuis longtemps dans leur petite ville et auxquelles elles décident de faire face.

 

Tag(s) : #ROMAN, #APRÈS-GUERRE, #FEMMES, #FAMINE, #INJUSTICE, #CONDITION FÉMININE, #COUP DE COEUR