Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Pactes mortels : malices et maléfices
-John Wayne Comunale
-Jean-Yves Cotté, traducteur
-Éditions du 38, collection 38 rue du Polar, 2020
-228 pages
-Thriller, roman policier, pactes, magie, roman noir


*Je tiens à remercier les Éditions du 38 pour ce service de presse*

*Les Éditions du 38*

*Amazon FR***Amazon CA*

Le commentaire de Martine :
Avec les Pactes mortels, John Wayne Comunale nous donne un narrateur égoïste et paresseux qui est prêt à faire les actes les plus sales juste pour être reconnu. Il est attiré par la magie noire, qu'il interprète de manière hilarante, et invoque un démon moindre qui dégage de la fumée et regarde beaucoup des émissions de télé. Les deux forment une relation de donnant/donnant, alors que notre protagoniste commence à tuer des gens afin de gagner le cœur de la fille de ses rêve, Elizabeth.
Je ne savais pas à quoi je m'attendais quand j'ai ouvert les pages, c'est ma première lecture de John Wayne Comunale. Une chose est certaine, c'est différent des autres livres, vous ne pouvez tout simplement pas deviner, ce que vous obtiendrez de cet auteur. Seulement qu'il est un as de solide narration d'une sorte ou d'une autre. C'était, en somme, son effort Lovecraftien.
L'histoire s'ouvre rapidement, mais elle a pris du temps à trouver sa bonne direction. Une fois l'intrigue définie, j'ai été très investi dans le personnage principal, alors qu'il se frayait un chemin à travers un récit plongeant dans les faiblesses de l'être humain.
Et puis vint le crescendo, de la fin. Je ne suis pas certaine de ce que je pense de la fin. Cela semblait complet, mais complexe et perplexe. Ai-je manqué quelque chose ? J'ai l'impression d'avoir raté quelque chose. Si c'était un roman noir qui m'a donné l'envie de lire une suite. Si c'est tout, je suis aussi déçu que le protagoniste se soit retrouvé.
C'est ce qui rend ce livre intelligent dans son intrigue "face au diable".
L'écriture de l'auteur est pleine d'esprit, avec un sens de l'humour noir et il ne craint pas de nous offrir des détails sanglants. Dans l'ensemble, le récit a fonctionné pour moi et je reviendrai pour lire encore d'autres écrits de John Wayne Comunale. Pactes mortels : malices et maléfices est une lecture amusante qui combine l'horreur lovecraftienne avec quelques moments d'humour.


Résumé :
« C'est à ce moment-là que je me suis mis à tuer tous les jours. Enfin, c'est à ce moment-là que j'ai dû me mettre à tuer tous les jours si je voulais qu'il remplisse sa part du contrat. Par « il », je veux dire Bazael, que j'ai surnommé Baz. Baz est... l'entité pour laquelle je tue tous les jours. La plupart des gens affirmeraient à tort que c'est un démon, mais ils ne savent pas que les démons n'existent pas. Et ça a commencé comme ça ; en toute innocence et la mort dans l'âme, comme il en va de la plupart de tout ce qui est nouveau et étrange avant qu'on s'y habitue.
» Que se passerait-il si, accidentellement, vous vous retrouviez associé à une créature d'un autre monde qui pourrait exaucer tous vos désirs ? Évidemment, il y a toujours un prix à payer en échange de telles faveurs, mais tant que les récompenses dépassent les risques, tout va bien... jusqu'au moment où vous découvrez que vous vous êtes engagé dans quelque chose de si horrible que vous ne pouvez plus ni le comprendre ni l'arrêter... Avec ce thriller fantastique aux accents très américains, magnifiquement traduit par Jean-Yves Cotté, John Wayne Comunale, qui vit à Houston, au Texas, pour mieux se préparer à la chaleur de l'enfer, nous livre un roman noir en miroir de nos faiblesses humaines qui sont tout à la fois tragiques et comiques. John Wayne Comunale est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment Scummer, As Seen On T.
V. et Sinkhole ; il anime également chaque semaine le storytelling podcast John Wayne Lied to You. Il est le chanteur du duo punk rock johnwayneisdead, et parcourt le pays en animant des ateliers-spectacles d'écriture sans équivalent.

Tag(s) : #THRILLER, #POLICIER, #PACTES, #MAGIE, #ROMAN NOIR