Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-L'enfer vivait ici
-Ludovic Metzker
-Auto-édition
-264 pages
-Thriller fantastique, huis clos, horreur


*Merci à Ludovic Metzker de m'avoir donné l’opportunité de lire son livre en lecture de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Ludovic Metzker, auteur(FB)*

Le commentaire de Cathy :
Trois amis ont fait le pari de transformer un vieil hôtel particulier, de la banlieue berlinoise, en un magnifique gîte.
Après plusieurs mois de boulot, l'heure est venue d'accueillir les premiers clients. Tandis que leurs femmes s'occupent des clients du gîte, Karl, Marc et Farid se rendent dans une ancienne gare, qui était vendue avec l'hôtel particulier, avant que débutent les travaux.
Le cauchemar ne fait que commencer.
Après un début d'histoire où l'atmosphère est plutôt calme, Ludovic nous fait basculer dans une sorte d'angoisse qui ne fait qu'augmenter au fil des chapitres. Amatrice de film d'horreur, je peux vous dire que j'ai trouvé mon compte avec ce roman, certaines scènes sont tellement bien décrites que j'ai eu l'impression de tout pouvoir visualiser, l'auteur a une écriture très cinématographique.
Certains passages sont glaçants, moi qui me pensais aguerrie et immunisée, je vous l'annonce, j'ai bien flippé, j'ai passé certains passages en apnée.
Les événements qui vont se dérouler aussi bien dans le gîte que dans la gare sont effrayants, pour ce faire l'auteur s'est inspiré de la période la plus sombre de l'Europe. Vous l'aurez compris, je viens de passer un excellent moment de lecture, je conseille de lire ce roman en journée, sous peine de cauchemar.
Pari gagné mister Metzker, tu as réussi à me faire peur, et frissonner d'horreur.


Résumé :
Trois amis d'enfance font l'acquisition d'une vieille maison de la banlieue berlinoise. Après plusieurs mois de travaux elle est devenue un magnifique gîte. À l’heure où leurs femmes accueillent les premiers clients, Karl, Marc et Farid se rendent à deux cents kilomètres de là. Une ancienne gare suscite leur intérêt. Une porte qui claque et qui refuse de s’ouvrir. Une ombre entrevue dans un miroir. Des graffitis, des chants d’hier... « Il est temps qu'elle finisse ce qui a été commencé ! »

Tag(s) : #THRILLER FANTASTIQUE, #HUIS CLOS, #HORREUR, #AUTO-ÉDITION