Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
-Stéphane Bret
-Auto-édition, 2020
-136 pages
-Chroniques, croyances, libération, Belle Époque, exposition, Jean Jaurès, syndicalisme


*Je tiens à remercier l’auteur Stéphane Bret pour ce service de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

 

Le commentaire de Martine :
Un roman qui met en scène trois personnages, un banquier Arnaud Girard, une couturière Aude Larivière et une prostituée Adrienne Roux, qui durant la Belle Époque, vivront différents événements, certains seront marquants, comme l’expo universelle de Paris, l’Affaire Dreyfus, les conflits sociaux de l’époque, l’incendie du bazar de la Charité, la crue de la Seine en 1910, l’entrée en guerre en août 1914, etc.
L’auteur nous dépeint un moment de l’histoire qui est assez bouleversant, c’est dans un tournant majeur du nouveau siècle qui apporte pleins d’inégalités diverses. Les personnages sont attachants et marquants, leur parcours croisera des personnages connus comme Toulouse-Lautrec, Marguerite Durand, Jean Jaurès, etc. Une belle histoire qui retrace bien la Belle Époque, écrite d’une plume franche, directe, et commémorative. Un bon moment de lecture en revisitant l’ambiance du début du XXe siècle.

Résumé :
Le titre renvoie à une chanson éponyme de Brel, parue en 1977 dans son dernier album Les Marquises, où il décrit un malheur chronique, démystifiant ainsi l'image de la Belle Époque, perçue après-coup comme une période heureuse. Dans ce roman, j'ai voulu décrire les contradictions inhérentes à cette phase de l'histoire : celle du progrès technique, de l'Exposition universelle, d'une révolution dans les arts :la musique, la peinture; celle des inégalités sociales, des grèves, de la pauvreté, de la discrimination envers les femmes. Arnaud Girard, banquier, incarne le positivisme, il croit au progrès, a confiance dans le destin colonial de la France, c'est un hédoniste amateur des plaisirs et des arts. Aude Larivière, couturière en atelier, lutte pour sa libération et son émancipation, elle se syndique et soutient les idées féministes défendues par Marguerite Durand, Caroline Rémy et les suffragettes britanniques. Elle prend conscience de son homosexualité, entrevue comme un débouché logique vers sa liberté de femme. Adrienne Roux, prostituée à La Fleur Blanche, maison close parisienne, rêve de s'affranchir de ses origines modestes par le sexe, l'érotisme, le don de son corps aux hommes. Ces trois personnages verront le cadre de leurs vies respectives bouleversé par l'entrée en guerre de la France.

Tag(s) : #CHRONIQUES, #CROYANCE, #LIBÉRATION, #BELLE ÉPOQUE, #EXPOSITION, #JEAN JAURÈS, #SYNDICALISME, #AUTO-ÉDITION