Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Silences coupables
-Agnès Valentin-Bey
-Publishroom
-288 pages
-Roman dramatique, maltraitance, violence, silence, soumission, secret

 

*Merci à Publishroom pour cette lecture en service de presse*

*Publishroom*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Agnès Valentin-Bey, auteure(FB)*

 

Le commentaire de Carole :
Un roman troublant tellement l’écriture est précise et profonde. Jean, notre personnage principal est un être sensible qui selon l’image projeté a vécu dans une famille standard. Personne ne se doute que derrière ce masque se cache un passé trouble. En tant que lecteur, j’ai même pensé que Jean était victime de déni face à sa propre situation. Au travail, il donne toujours le meilleur de lui-même, il veut se surpasser, jamais il ne parle de sa vie privée, c’est le silence absolu. Au décès de sa mère, il découvre qu’elle était une peintre extraordinaire, ses toiles sont cachés dans un atelier au fond du jardin et personne n’y avait accès. Le père de Jean un homme violent et contrôlant dirigeait tout et très discrètement, personne ne se doutait de ce qui pouvait se passer derrière les murs. C’est un roman de beaucoup de mots, dont le sujet est très sérieux, la souffrance infligée à l’innocence, la maltraitance envers les femmes et la violence due à l’autorité de l’homme. Des personnages importants vont se greffer à l’histoire qui va aider Jean à sortir de son mutisme, ils vont l’aider d’une certaine manière à se dévoiler, à briser ce silence qui hante sa vie. Delphine, Claire Anna et Marc prennent une importance dans la vie de Jean. Ce roman se passe dans les années 1967, mis à part que maintenant nous avons des organismes qui peuvent aider ceux qui en ressentent le besoin, il reste qu’il y a encore beaucoup de jeune maltraitée et de femmes violentées. C’est une lecture difficile, c’est un cri du cœur de Jean, mais heureusement l’auteur a su l’entourer de bonne personnes qui a adoucissent l’histoire et nous a fait vibrer d’espoir. Malheureusement, 50 ans plus tard, il reste encore beaucoup trop de travail à faire face à la violence.


Résumé :
Il arrive que les silences cachent un secret de famille. Les silences coupables de l'entourage du jeune Jean ont tissé autour de l'enfant un voile opaque afin de protéger l'image idéale de sa famille : Les Tévennec habitent une élégante propriété de la banlieue ouest de Paris. Brillant homme d'affaires, la gloire de ses faits de résistance auréole la personnalité d'Henri. Sa discrète épouse, Marie, peint avec talent des oeuvres dans son atelier au fond du jardin. Leur fils, Jean, intelligent et docile, comble le couple de bonheur. Que cache ce tableau idyllique que les silences des uns et des autres ont contribué à façonner ? Des années durant, les interrogations de Jean sur son enfance meurtrie sont demeurées sans réponses. A l'âge adulte, obtiendra-t-il les éclaircissements qui l'aideraient à vivre ? 1967, la merveilleuse image se fissure. Peu à peu, la réalité reprend ses droits. Au fil de ses découvertes, de belles rencontres et des épreuves surmontées, cette année se révélera être pour Jean, décisive et fondatrice.

Tag(s) : #MALTRAITANCE, #VIOLENCE, #SILENCE, #SOUMISSION, #SECRET, #ROMAN DRAMATIQUE