Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Descendance mensongère

-Marie-Claude Guy

-Éditions de l'Apothéose

-366 pages

-Roman dramatique, famille, troubles familiaux, grands-parents, secrets, amérindiens, québécois

 

*Merci à Marie-Claude Guy pour ce service de presse*

*Éditions de l'Apothéose*

*Marie-Claude Guy, auteure(FB)*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Un énorme coup de cœur pour cette lecture. Cette histoire m'a bouleversée, accrochée solidement, elle m'a fait vivre des tonnes d'émotions.
Toute cette histoire tourne autour d'Irwin, bien sûr, il n'est pas seul, toute une panoplie de personnages vont l'entourer. Tout d'abord, un petit mot sur Irwin, celui-ci, est un homme dans la jeune cinquantaine. Il est installé à la ville depuis qu'il a fui, la maison familiale. Cette maison qui a été le foyer de son enfance et adolescence d'enfer. Son père, son bourreau n'a jamais épargné Irwin, malgré le fait qu'il n'était pas le seul à souffrir de la violence de son père, son frère, ses sœurs, sa mère, et même sa grand-mère Rosée-Adèle, subissent eux aussi les sévices de Mathias, le père.
La seule personne, qui lui démontrait de l'amour était cette grand-mère, qu'Irwin a aimé plus que lui-même. D'ailleurs, c'est elle qui aura fait en sorte qu'Irwin puisse s'établir à la ville, et se bâtir un avenir solide.
Il est très bien entouré, et du coup je dois vous parler d'Audéric, son ami, son allié, son partenaire, mais quel personnage, Audéric est un Français qui s'est établi au Québec, originaire de la Dordogne il va ravir votre cœur, avec ses expressions typiques de sa région, et que l'auteure nous explique avec des annotations de fin de pages, j'ai tout simplement adoré ce gaillard, un personnage un peu rustre, mais qui a un cœur grand comme l'univers.
Il y aussi Léonie, qui est appelée Léo, par son entourage, fin de la trentaine, elle a été recueillie et adoptée par Irwin et Audéric, alors qu'elle fuyait un gang, et qui est issue d'une famille dysfonctionnelle, il faut aussi ajouter que son cœur bat pour Irwin, malgré la différence d'âge, et finalement Simio, qui est là, pour aider, un autochtone, qui donne un coup de main.
Lorsqu'on lui annonce la mort de son père, sa première réaction est de ne pas y aller, de ne pas se présenter, mais il abdiquera devant l'insistance de sa sœur Sandrine et de ses amis, qui décident de l'accompagner.
C'est alors que tout commence !
À la lecture du testament, une montagne de secrets sera révélée, et pas des petits secrets, ceux-ci vont bouleverser Irwin, la famille, et le lecteur également. À travers les lettres de sa grand-mère, il saura enfin pourquoi cette violence envers lui de la part de son père. Vous apprendrez le secret de la mère d'Irwin. Via le notaire, Irwin fera connaissance avec Estelle, et puis Erimo, ce vieil autochtone, qui lui aussi a quelque chose à voir avec Irwin.
Trop difficile de vous parler de cette histoire, sans vous en révéler de trop, alors je vais vous dire, que j'ai adoré le contexte, les légendes et les coutumes des Atikamekws. J'ai aussi aimé la belle histoire d'amour de Léonie, et bien sûr, je suis tombée littéralement en amour avec Rosée-Adèle. Marie-Claude Guy, avec ses mots, a su nous envelopper dans un arc-en-ciel d'émotions, des bonnes et des moins bonnes. Elle a su nous captiver, jusqu'à la dernière ligne, elle m'a fait vivre des émotions très fortes, je pouvais presque ressentir les raclées qu'Irwin subissait, entendre le rire bourru d'Audéric, ressentir l'amour de Léonie pour Irwin. Elle a su me faire ressentir également le bonheur d'Irwin, petit homme, comme Rosée-Adèle l'appelait. Bref, j'ai versé des larmes de chagrin, mais aussi des larmes de joie avec cette lecture, que je ne suis pas prête d'oublier. Quand le destin frappe, en changeant notre destinée totalement, quand les secrets sont dévoilés, souvent le soleil décide de briller, et c'est ce qui arrive pour Irwin. Gros coup de coeur, pour l'histoire, pour les émotions et pour cette superbe lecture !

 

 

Résumé :

Cette histoire pourrait être comparée à un perce-neige qui transperce la croûte blanche d’un hiver difficile, puis s’étire jusqu’aux rayons du soleil printanier!

La vie d’Irwin n’est que de douloureux souvenirs, la violence d’un père, l’indifférence d’une mère, les peurs de sa fratrie. Le plus pénible pour Irwin? Rester loin de sa grand-mère, et pourtant elle vivait avec eux…

À seize ans, il fuit cet enfer de mensonges, de souffrances, n’oubliant pas les médisances des villageois. Il doit cette nouvelle vie à sa grand-mère. Puis il découvre qu’une famille n’est pas nécessairement liée par le sang, mais par le cœur.

Le décès de son père ouvre la porte sur la vérité et l’ébranle profondément. Certaines plaies sont rouvertes pour mieux guérir! Et quoi de mieux qu’une famille reconstituée, par ceux qui restent, d’un Français bourru, d’Atikamekws, et de nouveaux amis?

Le perce-neige de l’amour s’étire vers le soleil du printemps…

Tag(s) : #ROMAN DRAMATIQUE, #FAMILLE, #TROUBLES FAMILIAUX, #GRANDS-PARENTS, #SECRETS, #AMÉRINDIEN, #QUÉBÉCOIS, #AMIS, #COUP DE COEUR