Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Jusqu’à la dernière ligne
-Cédric Charles Antoine
-Auto-édition
-388 pages
-Suspense, thriller, maladie mentale, voilier, amour

 

*Merci à Cédric Charles Antoine pour cette excellente lecture en service de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Cédric Charles Antoikne, auteur(FB)*

Le commentaire de Carole : COUP DE COEUR!
Encore une fois, j’ai été séduite par la plume de l’auteur. Les personnages sont attachants, et même troublants. Dès les premières lignes, je suis envoûtée par Victor, marin à ses heures sur son voilier et écrivain à temps plein. Après un souper avec son ami Alain, et quelques verres d’alcool, Victor prend la route et le drame arrive, il blesse une jeune femme. Nous sommes vraiment au début de l’histoire et dès ce moment mon cerveau s’est mis à se questionner et c’est ce que j’aime d’un roman. Victor prend la victime inconsciente et l’amène chez lui. Pourquoi a-t-il fait ça ? Peur d’appeler les secours dus au fait qu’il a consommé de l’alcool, du moins c’est ma première impression. À son réveil, Victor réalise que la victime souffre d’amnésie, il n’a qu’une idée en tête, c’est de façonner cette jeune femme en femme idéale selon ses critères. Nous allons nous retrouver 14 ans plus tard, à ce moment, il rencontre Hélène dont il tombe follement amoureux. Je peux vous confirmer que le mystère grandit au fil des pages. Que vient faire ce nouveau personnage dans l’histoire, quel lien doit-on faire, s’y ajoute Bertrand qui à la première approche est très sympathique avec Victor, mais il cache bien son jeu, il va devenir moins bon garçon après quelque temps. La suite est époustouflante, je n’ai pu m’arrêter de lire jusqu’à la dernière ligne. Je vous le recommande, c’est un auteur qui a une plume avec beaucoup de style, il sait créer l’intrigue qui nous rend addictif à connaître la suite.


Résumé :
En 1975, après un succès littéraire, je me suis installé en Bretagne, dans une vieille demeure face au port de Bénodet où je continue d’écrire des livres tout en rêvant de partir un jour en mer pour une longue traversée.

Un soir, j’ai croisé une jeune femme qui marchait seule dans une rue sombre. Je l’ai percutée accidentellement avec ma voiture, mais, au lieu de prévenir les secours, je l’ai transportée dans ma maison, sans soupçonner que cet acte me conduirait sur des chemins inconcevables.

Cette femme, atteinte de troubles mnésiques, que j’ai baptisée Marion, a révélé toute la folie que j’avais canalisée jusque-là entre les lignes de mes romans. Elle et moi sommes devenus les personnages réels d’une fiction extraordinaire, la nôtre.

Tag(s) : #SUSPENSE, #THRILLER, #MALADIE MENTALE, #VOILIER, #AMOUR, #AUTO-ÉDITION, #COUP DE COEUR