Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Il s’appelait Antoine
-Cindy Valt

-Librinova

-495 pages

-Thriller, suspense, meurtres, psychiatrie

 

*Merci à Librinova pour cette excellente lecture en service de presse*

*Librinova*

*Amazon FR**

*Cindy Valt, auteure(FB)*

Le commentaire de Carole : COUP DE COEUR!

Dès le départ, un coup de feu est tiré et nous voilà parti pour une lecture dont il sera difficile de déposer le livre. Julien, par amour pour Sophie, a délaissé le milieu urbain pour aller vivre à Mirecourt, un milieu rural, sa femme voulait être près de son père, suite au décès de sa mère. Julien aimerait bien apprécier son nouveau décor, mais ce n’est pas le cas, sa nouvelle patronne Olga le dénigre constamment, ses journées sont longues et pénibles. Une suite d’événements fait que Julien se retrouve sans travail et devient dépressif. Stéphane Gassin, commandant très préoccupé par son travail, néglige sa famille, les rapports avec son ex sont peu agréables surtout qu'elle fréquente le procureur Weims, collègue de travail de Stéphane, et le temps accordé à sa fille est plutôt négligeable. Il reçoit un appel pour résoudre le meurtre d’une pharmacienne de 75 ans à Mirecourt. Accompagné de la stagiaire Candice, le commandant va commencer à enquêter pour trouver une piste. S’il pense avoir affaire à une petite enquête, il se voit largement dépassé par l’ampleur de ce qui l’attend. D’autres meurtres s’additionnent, et le mode d’emploi est le même, ce sont tous des femmes, elles sont nues, ligotées jambes et bras attachés au lit et un foulard toujours le même modèle et la même couleur qui les bâillonnent. Aucune agression sexuelle, aucune marque sur le corps. Le ou les suspects sont difficiles à cerner, l’auteur nous amène sur des pistes dont nous sommes certains d’avoir trouvé l’énigme. Un nouvel indice fait son apparition quand Dimitri Walkowski, un patient de l’hôpital psychiatrique de Mirecourt veut faire son témoignage au commandant Gassin. Nous n'avons pas fini d'imaginer plein de choses. Bref, la pharmacienne qui est décédée avait fréquenté Louis, le père de Sophie, Olga a été elle aussi assassinée, elle venait de licencier Julien, Candice, quant à elle, a de la difficulté avec son ex qui a un dossier assez impressionnant. Un bon suspense qui fait travailler les méninges, qui nous porte à travailler avec Stéphane Gassin pour découvrir qui est le malade qui s’amuse à commettre ces meurtres. L'auteur a bien su me piéger et j'ai adoré sa façon d'écrire qui est facile à suivre malgré la complexité du suspense. Je vous recommande ce thriller qui tient en haleine dès la première page.

 

 

Résumé :

La mort rôde dans la plaine des Vosges.Lorsqu’une pharmacienne est retrouvée nue, les membres attachés aux quatre coins de son lit avec un foulard enfoncé dans la gorge, c’est toute la petite ville de Mirecourt qui tremble.Stéphane Gassin, commandant de police à Épinal, se voit confier la responsabilité de l’enquête. Mais alors qu’il pensait faire un passage éclair dans la cité des luthiers, les investigations vont s’avérer délicates, notamment lorsque l’ombre de l’hôpital psychiatrique situé dans la ville vient se dresser devant lui.Julien et Sophie vivent à quelques kilomètres de Mirecourt. Un couple en apparence solide, mais dont les failles commencent à apparaître au grand jour. Alors que rien ne semble les relier au meurtre, ils vont se retrouver malgré eux entraînés dans une spirale destructrice qui pourrait bien avoir raison de leur histoire.

Tag(s) : #THRILLER, #SUSPENSE, #MEURTRES, #PSYCHIATRIE, #COUP DE COEUR