Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-L'amour égorgé

-Patrice Trigano

-Éditions Maurice Nadeau, via Gilles Paris National

-236 pages

-Biographie, chronique, surréalisme, dramatique, suicide

 

*Merci à Gilles Paris National pour ce service de presse*

*Éditions Maurice Nadeau*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Gilles Paris National*

 

Le commentaire de Lynda :

Pour moi, le nom de René Crevel ne me disait absolument rien, alors quand j'ai reçu ce livre, je me suis dit que je partais de rien et que je lirais un peu comme un roman.
Ce fut une bonne décision. La vie de René Crevel ne commence pas très bien, il est témoin du suicide de son père par pendaison. Alors qu'il est âgé de 14 ans, c'est lui qui découvre son père, et ce drame façonnera sa vie sur bien des côtés. Élevé par sa mère, dans une éducation ou l'amour maternel, est trop souvent absent.
Souffrant d'une grave maladie, il fait plusieurs séjours à l'hôpital.
René Crevel est bisexuel, ce qui était loin d'être évident à l'époque.
Tout ce vécu viendra modeler le poète qu'il est devenu, je n'ai pas lu ses poèmes, mais il est dit que l'on détecte à travers ses mots, la révolte et la colère, son mal de vivre également.
Jeune adulte, c'est une descente aux enfers pour lui, tous les abus que l'on peut imaginer, il les a vécus, drogue, alcool, sexe tout ce qu'il lui faut pour en faire un être dépravé, tout ce qui l'aura coulé et qui lui aura également fait commettre l'irréparable alors qu'il vient d'apprendre que la tuberculose l'a atteint de nouveau, lui qui s'en croyait guéri. C'était la goutte qui a fait déborder le vase.
Je vous suggère, si comme moi, ce nom de vous dit rien de faire une recherche sur ce poète, vous comprendrez bien des choses, malgré que cette lecture soit complète et a su répondre vraiment à toutes mes questions. 
L'auteur a su sortir les points importants de la vie de René Crevel, sans essayer d'embellir, ni de noircir cette vie qui fut marquée dès le début par le suicide de son père, et l'austérité de sa mère, bien mauvais départ dans une vie!

 

Résumé :

Un matin de juin 1914, à son réveil, René Crevel, âgé de quatorze ans découvre le corps pendu de son père à la poutre centrale du salon de l'appartement familial. Ce traumatisme alimentera un besoin de révolte qui ne quittera pas le poète qu'il devint. Tourmenté par sa bisexualité, tiraillé entre l'amour qu'il portait à un peintre américain et à une jeune berlinoise adepte du triolisme, dégoûté par son corps atteint de tuberculose René Crevel conjurait son mal de vivre en cherchant dans les abus de la drogue, du sexe, et des frivolités mondaines l'apaisement de ses maux. Jusqu'à son suicide en 1935, il rêva à une version régénérée du monde en devenant tour à tour membre du mouvement Dada, du groupe surréaliste et enfin du Parti communiste. Patrice Trigano dresse une peinture des milieux intellectuels des années vingt et trente, à travers des portraits saisissants des amis du poète: Gide, Nancy Cunard, Breton, Éluard, Aragon, Tzara, Cocteau, Dali, Giacometti.

Tag(s) : #BIOGRAPHIE, #CHRONIQUE, #SURRÉALISME, #DRAMATIQUE, #SUICIDE, #POÈTE