Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Minuit moins cinq au clocher

-Claudine Ducasse

-Éditions de l’Interligne, Collection Vertiges, 2020

-184 pages

-Conte, légendes, poésie, immigration, Gaspésie, village

 

*Je tiens à remercier les Éditions de l’Interligne pour ce service de presse*

*Les Éditions de l'Interligne*

Le commentaire de Martine :

Minuit moins cinq est le surnom de Christin, qui a une luxation du cou, c’est notre personnage principal que nous allons suivre du moment où il débarque à Cap Maillant. Cap Maillant, un petit village de la Gaspésie qu’a créé l’auteure. On se retrouve dans un coin de terre où la mer, l’air saline, va amener son lot de difficulté à Christin qui y met les pieds, dès son jeune âge. La beauté et la bonté que dégage cette histoire sont la solidarité et l’entraide que la population va démontrer envers Christin. Un accueil est une bienveillance sans fin pour lui. 
Claudine Ducasse a une plume poétique qui sait ravir le lecteur, son texte nous berce comme une bonne histoire que nous raconterait les vieux du village. Une belle lecture, un agréable moment passé avec Christin, je vous recommande ce récit qui saura, vous plaire.

 

Résumé :

Christin Lucas n’est pas né sous une bonne étoile. On le surnomme « Minuit moins cinq », parce que sa tête penche du côté gauche en permanence. La nuit venue, le jeune homme grimpe au clocher de l’église de Cap Maillant et rêve de s’envoler.

Originaire de Cap-Chat en Haute-Gaspésie, Claudine Ducasse vit en Outaouais depuis plusieurs années. Parallèlement à une carrière dans le domaine de la santé, elle s’adonne aux romans, aux contes et à la poésie.

Tag(s) : #CONTE, #LÉGENDE, #POÉSIE, #IMMIGRATION, #GASPÉSIE, #VILLAGE