Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Quel con, ce Lao-Tzu !

-Collectif Chapithron

-Andrea B. CECIL (Illustrations)

-Auto-éditions, 2020

-185 pages

-Polar, 16 auteurs, intrigue, homosexualité, secte

*Je tiens à remercier le Collectif Chapithron et Andrea B. Cecil pour ce service de presse*

*Amazon FR***Amazon CA*

Le commentaire de Martine:

Quel défi de mettre à contribution un collectif de 16 plumes, afin de construire une histoire qui se tienne et qui captive le lecteur. Je peux vous affirmer que pour ce roman, quel con, ce Lao-Tzu, le résultat est assez déconcertant. Dès le début, j’ai été captivé par le récit de chacun des personnages, et tous les dialogues qu’ils partagent. Je n’ai jamais décroché, mon attention a été captivée par l’intrigue qui ne présente aucun fléchissement. 
Les auteurs ont réussi leur intrigue, car dès que j’ai commencé à m’immiscer dans le parcours de Daniel, Béa, Anne, et les autres qui arrivent à nous faire rire, à nous faire sourciller, à nous surprendre, à nous intriguer et à nous convaincre que leur histoire pourrait être réelle, puisque nous avons tous entendu un récit d’une personne qui s’est inscrite à une retraite, mais qu’elle s’est retrouvé les deux pieds à un endroit qui ne ressemble pas à ce qu’elle s’attendait. Ou bien une personne qui se retrouve mêlée à une histoire impensable, je vous affirme que durant ma lecture certains souvenirs me sont revenus en mémoire.
C'est une lecture qui m'a impressionné, parce qu'elle est écrite par seize auteurs et qu'ils ont réussi majestueusement leur roman. Je vous fais la recommandation de ce titre, laissez-vous convaincre et peut-être passerez-vous un bon moment.

 

Résumé:

Daniel, ancien prêtre gay défroqué un peu bougon, s'est fait forcer la main par une amie pour venir se ressourcer dans le Perche, pour une retraite spirituelle qui s'annonce d'un ennui mortel. Jusqu'à ce que les stagiaires aient finalement sur les bras le corps de leur gourou... et les questions de la police qui enquête : l’affaire est confiée à Béatrice Caltrin, touchée personnellement par les histoires de sectes. Mais c'est sans compter sur "le Maître" dont la voix insidieuse continue de résonner...

Tag(s) : #POLAR, #COLLECTIF, #16 AUTEURS, #INTRIGUE, #HOMOSEXUALITÉ, #SECTE, #AUTO-ÉDITIONS, #MARTINE L