Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-L'effet funambule

-Sébastien Lamarre

-Les Éditions de la Grenouillère, 2020

-72 pages

-Poésie, pensée, philosophique, culture

*Je tiens à remercier Les Éditions de la Grenouillère, DOLA Communications, et l’auteur Sébastien Lamarre qui m’a permis de lire son livre en service de presse*

*Les Éditions de la Grenouillère*

*Dola Communications*

*Sébastien Lamarre, auteur*

Le commentaire de Martine :
Dans ce récit, sans ponctuation et syntaxe, que j’ai dévoré du début jusqu’à la fin, quelle expérience que l’auteur offre un roman en continu alors je me suis permis de le lire sans arrêt. L’auteur partage dans ses écrits ses émotions, ses pensées, ses sentiments, ses attentes, ses espoirs, ses rêves, etc. Sous la note honnête de l’expérience de l’écrire sans pause.
Il analyse sous nos yeux sans contrainte tout ce qui s’offre à lui, même sa propre image de poète que l’on lui attribue.
Je peux vous avouer que c’est une expérience que tout lecteur doit oser essayer, celle de lire un texte, sans paragraphe, sans ponctuation, dans un étalage de mots et de réflexions logiques de l'exercice métaphorique, que Sébastien Lamarre nous offre dans lequel je me suis immergée sans retenue. Je peux avouer que j’ai aimé l’expérience et que j’espère que cela pourra se produire à nouveau dans le futur.

Résumé :
Lecteur ou lectrice, attends-toi à un bouleversement complet. La syntaxe et la ponctuation, leur absence même, suivent l’élaboration de la pensée et celle de l’émotion. Tu seras bousculé, entraîné dans une crue où nager n’est plus une option, mais le plaisir demeure. L’auteur te transportera dans un univers en construction avec laquelle, à la manière des Automatistes, la destruction cohabite.
Tu y seras donc, non pas aux premières loges mais sur scène, énonçant comme le comédien les appels au calme et à l’émeute puis au calme puis…
Ce texte, L’effet funambule, te permettra de côtoyer ton vide et de mesurer la force. Jamais un tel exercice littéraire n’a pu s’accomplir sans risques et périls. Sébastien Lamarre sait que chaque pas sur le fil de fer ouvre des portes vers le vide. Il sait aussi ce que chaque traversée ajoute à la vie.

Tag(s) : #POÉSIE, #PENSÉE, #PHILOSOPHIQUE, #CULTURE, #QUÉBÉCOIS, #MARTINE L