Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-La petite pâtisserie de Lili

-Marie-Claude Martel

-Les Éditeurs Réunis

-345 pages

-Roman sentimental, chick-lit, pâtisserie, québécois

 

*Merci aux Éditeurs Réunis pour cette lecture de presse*

*Les Éditeurs Réunis*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Marie-Claude Martel, auteure(FB)*

Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!

Un roman léger, sans cassage de tête, mais que j'ai tout simplement adoré.
Élisabelle, mais que l'on surnomme Lili, est une jeune femme, volontaire et persévérante, quand elle a une idée dans la tête, elle ne l'a pas dans les pieds. Massothérapeute, à l'origine, elle change complètement de voie quand elle décide qu'elle ouvrira une pâtisserie, pas tout à fait la même chose me direz-vous.
Tout ça, influencé par madame Petitpas, une voisine qu'elle a connu petite fille, et qui l'a littéralement envoûté avec ses pâtisseries. Ayant en main son cahier de recettes, elle décide de se lancer, quand elle voit que le petit café qu'elle connaît bien ferme ses portes. Et c'est le début de la grande aventure.
Un projet de la sort ne se fait pas en criant ciseau, surtout quand on part de rien, mais rien n'est impossible quand on a la volonté pour le faire.
On fera la connaissance de différents personnages qui viendront lui prêter main forte, bien sûr sa famille immédiate, sa mère, son beau-père et ses sœurs. Il ne faut pas oublier ses amies non plus, Janie, et Noémie, je vous reparlerai de celle-ci un peu plus tard. Et puis Hubert, qui sera engagé à la pâtisserie, et pour finir Roberto, qui lui a travaillé de nombreuses années au café, avant qu'il ne ferme, comme pâtissier... Un petit mot pour Jeannine, la femme de Roberto, un peu, beaucoup mégère, mais... Et puis Samuel, ce voisin-client régulier qui prendra sa place également dans l'histoire.
Dans toute cette histoire, il s'y passe un peu de tout. Les relations familiales, amicales, sentimentales également, parce que bien sûr, il y a en arrière-plan une petite histoire d'amour, pour Lili, elle qui ne pense jamais à elle et qui ne prend pas le temps de s'amuser un peu, mais avec qui ?
Bon, je n'en dis pas plus, ce que je peux vous dire par contre, les personnages sont hyper attachants, mes préférés, Lili bien sûr, Roberto et puis Hubert que l'on trouve un peu mystérieux au début, mais ce n'est pas très long avant que l'on apprécie ce bon Hubert. Noémie, elle, et bien, c'est un peu la fofolle de l'histoire, qui ne pense qu'à une seule chose, la baise, et avec à peu près tous les gars qu'elle rencontre.
Marie-Claude Martel nous offre un bon roman, divertissant, parfois même émouvant, des petites passages drôles également. Une plume que je qualifie de tonique qui fait du bien, une lecture légère, que vous ne pourrez pas mettre de côté, une fois commencée. Une autre chose que j'ai beaucoup aimée et qui m'a permis d'apprendre, ce sont les origines de certaines pâtisseries qui sont confectionnées à la Petite Pâtisserie de Lili, j'y aurai appris certaines choses.
Alors, coup de cœur, oui certain, pour le bon moment que j'ai passé. Je vous recommande à mon tour cette lecture !

 

Résumé :

« Je regarde la pâte dorée perforée de décorations d’où s’échappe la fragrance. Je me penche au-dessus et je ferme les yeux. Je sens les pommes parfumées à la noix de muscade comme si je pouvais les goûter… »

Lorsque le café que Lili fréquente tous les matins met la clé sous la porte, la jolie célibataire y décèle l’occasion rêvée de se lancer en affaires : elle ouvrira sa propre pâtisserie.

Son projet ne se réalisera cependant pas d’un simple coup de spatule. Entre la recherche de financement, les études de marché, la rénovation du local et la mise sur pied d’un site Internet, les tâches s’empileront avant qu’elle puisse décorer son premier cupcake. Mais de fil en aiguille, son entreprise prend forme et, bientôt, on célèbre la grande ouverture de La petite pâtisserie de Lili.

Rapidement, la jeune femme doit composer avec une clientèle de plus en plus nombreuse. Ses amies s’inquiètent de la voir s’épuiser et renoncer à tout espoir de relation amoureuse. Ses priorités changent néanmoins le jour où Samuel franchit le seuil de la boutique et devient un habitué de l’endroit. Visite-t-il le commerce pour ses délices à la crème ou pour celle qui les cuisine ? Lili se laissera-t-elle tenter par de nouvelles expériences extra culinaires ?

Quand elle n’imagine pas des histoires, Marie-Claude Martel abuse du chocolat et participe à des courses pour l’éliminer. Après le désopilant Comment se débarrasser du marié ?, elle nous offre une confection romantique et réconfortante qui se déguste sans culpabilité.

Tag(s) : #ROMAN, #CHICK-LIT, #PÂTISSERIE, #QUÉBÉCOIS, #COUP DE COEUR, #LYNDA M