Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Madeleine

-Monique Le Maner

-Éditions Tryptique, Groupe Nota Bene, Collection générale

-174 pages

-Roman fantastique, famille dysfonctionnelle, relation frère-sœur, mal-aimée, village

 

*Je tiens à remercier les Éditions Tryptique et le Groupe Nota Bene pour ce service de presse*

*Éditions Tryptique*

*Groupe Nota Bene*

*Monique Le Maner, auteure(FB)*

Le commentaire de Martine : 
Édouard est un homme qui a vécu une épreuve terrible, une catastrophe qui lui a fait vivre des événements assez violents comme les coulées de boue où il a tout perdu, il a été retiré du monde durant une longue période. Madeleine est une jeune fille assez difficile qui démontre un amour envers son grand frère Édouard, qui écrit des histoires, qui permet à Madeleine de rêver.
Madeleine se sent perdue malgré toute l'attention de son frère et suite aux événements de pluies torrentielles, la boue et le feu de l'église, elle va tout quitter et partir à la ville. La boiteuse du village se sent mal-aimée et pense retrouver le bonheur loin de Saint-Bourdon. Mais est-ce que la ville va lui apporter ce qu'elle recherche ?
Monique Le Maner a une belle plume, elle transporte le lecteur dans la vie de ses personnages de façon remarquable, l'intrigue est maintenue tout au long des chapitres. On se prend au jeu des confessions qui ont espéré vont nous permettre de saisir toute l'histoire, c'est un jeu dangereux qui nous amène à douter, à chercher, à sonder, à espérer, à réfléchir, à reconnaître la vérité.
Une bonne lecture qui se lit bien et qui maintient le suspense. 


Résumé :
Saint-Bourdon pourrait s’apparenter à un village comme les autres, mais ce serait passer sous silence les coulées de boue qui l’ont coupé du monde pendant des mois, l’incendie criminel qui a ravagé son église ainsi que tous les cadavres qui pourrissent sous terre. Non, Saint-Bourdon n’a rien d’une localité banale: sous la grêle et les bourrasques, le village est dominé par les ombres du passé et l’angoisse d’un futur qui semble ne jamais advenir.
Dès qu’elle en a eu la possibilité, Madeleine – la boiteuse, la mal-aimée – a fui Saint-Bourdon. Elle travaille désormais à l’hôpital de Grand-Ville, où elle est responsable de nettoyer les corps avant leur envoi à la morgue. Madeleine entretient un rapport complexe avec ses « clients »: elle leur raconte des histoires et écoute leurs confidences en retour. Car c’est bien connu: les gens, en mourant, emportent de nombreux secrets avec eux. Or, un soir, Madeleine se retrouve face à la dépouille de son frère, Édouard, qui de son vivant n’a jamais quitté le village. D’une confession à l’autre, un jeu de miroirs déformants s’installe: à quel personnage se fier pour discerner la réalité? Qui fabule, qui dit vrai?
Avec une intrigue aux multiples enchevêtrements et portée par des personnages plus grands que nature, Madeleine nous berce dans une atmosphère onirique et emplie de mystères. Monique Le Maner signe ici une œuvre remarquable, qui nous confirme une fois de plus l’habileté et la force de son écriture romanesque.

Tag(s) : #FANTASTIQUE, #FAMILLE DYSFONCTIONNELLE, #RELATION FRÈRE-SOEUR, #MAL-AIMÉE, #VILLAGE, #QUÉBÉCOIS, #MARTINE L