Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*Arrête d'y penser*

*Merci à Ambre Isaac pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce très bon roman en service de presse* 

-Au moins t'en as déjà un
-Ambre Isaac
-Éditions Atramenta
-412  pages
-Témoignage, PMA, deuil périnatal

*Éditions Atramenta*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Ambre Isaac, FB*

Le commentaire de Nathalie : 
Nous retrouvons Testostérone et la psychopathe des symptômes de grossesse qui sont maintenant les heureux parents de Chocapic, arrivé dans leur vie après 814 jours grâce à une insémination.
Notre psychopathe préférée ressort son cahier rose fluo qu’elle prénomme, Antoinette.
Maintenant, qu’elle sait chanter, danser, fini les purées, parler, caca et se coucher tôt elle désire avoir un deuxième enfant en suivant le même chemin.
Premièrement convaincre Testostérone, abandonner le stérilet et recommencer les visites avec les docteurs, psychiatres et spécialistes. Mais grande surprise un petit Nesquick s’est faufiler dans son ventre au naturel (bébé miracle) malheureusement, je fais une fausse-couche ou comme elle les appellera des fausse-joie, car oui, il y en aura plusieurs. On recommence le festival des seringues, examens partouzes scientifiques, mais malheureusement, ce sera échec sur échec. Il nous reste la fécondation in vitro, on recommence les prises de sang, les échos, les médocs, les hormones, le prélèvement des ovules sacrés. Encore un échec.
C’est là qu’elle entend les deux pires phrases : c’est peut-être votre âge (près de 40 ans) et au moins, vous en avez déjà un.
En deux ans, elle aura 6 grossesses, 4 via la Sainte Vierge, 2 avec la partouze scientifique, 3 inséminations, et 
qui se solderont malheureusement en 6 papillons qui s’envolent en brisant son cœur chaque fois. Elle devra prendre une grande décision, celle de lâcher prise.
Elle voit bien que ce n’est pas tout le monde qui comprend et respecte son acharnement et sa peine qui parfois frôle la dépression.
La guérison, elle commencera à l’avoir quand elle couchera sur papier ses expériences heureuses et malheureuses, les bons comme les moins bons moments, les réflexions parfois douces, parfois douloureuses.
Une ode à toutes les mamans et papas qui doivent suivre le même chemin pour réaliser parfois le RÊVE de leur vie.
L’auteure nous ouvre son cœur, son âme et sa détresse avec une plume qui parfois nous fait sourire, malgré les échecs. Mais nous avons droit cette fois-ci à quatre lettres écrites avec amour et émotions, quelques poèmes émouvants et encore une fois un lexique de fécondée parfaite. 

 
Résumé :
Il était une fois Testostéronien et la psychopathe des symptômes de grossesse, heureux parents d’un bébé miracle né grâce aux blouses blanches, qui rêvaient de Petit Deuxième.

Faire un second enfant quand on voyage dans le merveilleux monde de la procréation médicalement assistée ? Pas si facile... Vu que les ovules sacrés se font plus rares quand on doit se badigeonner d’antirides (surtout le bide). La cigogne dyspraxique se serait-elle de nouveau perdue ?

Se reproduire avec la partouze scientifique – la horde de médecins qui dicte au couple comment forniquer dans leur labo coloré – implique d’office plusieurs piqûres fatidiques à s’implanter sans tomber dans les clémentines, une tonne d’espoir, plein de (Kinder) surpriiiises, quelques fausses joies, autant de désillusions et de vrais deuils... Bienvenue au Pays des Mirages Alternatifs, l’univers impitoyable des victimes de la sélection naturelle (comme dans Dallas), doté de cigognes dépourvues d’une mappemonde dernier cri !

Le manque d’un second bébé (et d’un GPS qui fonctionne) est alors tellement fort que déménager sur Jupiter est la seule solution pour survivre. Parce que là au moins, il n’y aura plus de Fécondées illico, en cloque de leur deuxième (ou de leur sixième) après un simple poirier, en claquant des orteils. C’est que leurs orteils sont de nouveau très fertiles, ceux des autres, mais toujours pas les miens...

Ambre ISAAC a séjourné deux fois au Pays des Miracles (voire des Mirages) Alternatifs, mieux connu sous le nom de PMA. La première fois l’a propulsée vers les joies de la maternité (en arrêtant d’y penser, comme le relate son premier livre). Dans cette suite, elle livre le récit de son parcours pour devenir de nouveau mère : sa bataille pour Petit Deuxième.

Tag(s) : #TÉMOIGNAGE, #PMA, #DEUIL PÉRINATAL, #NATHALIE C