Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*Merci aux Éditions St-Honoré pour cette belle lecture en service de presse *

- La toile blanche de Sonya 
- Maryse Verrier
 -Éditions St-Honoré
- 258 pages
-Roman, mal-être, deuil, folie

*Éditions St-Honoré*

*Amazon FR***Amazon CA*

*Maryse Verrier, FB*

Le commentaire de Carole :
Sonya est coiffeuse, elle aime écrire dans son journal et est passionnée par la peinture. Son conjoint décède suite à un accident de moto et par le fait même, elle apprend qu’il lui avait caché qu’il avait une tumeur cérébrale incurable. Complètement anéantie par ce deuil, Sonya sombre dans un état dépressif. Elle tente d’écrire à nouveau dans son journal, mais elle est confrontée à la page blanche, pour essayer de combattre sa tristesse, elle va dans son atelier de peinture et la même chose se produit face à une toile. Sonya va s’imaginer, par la suite, que les personnages qu’elle a peints tel que Léa la nymphe ou Thierry le pirate vont se parler, et même se courtiser. Parfois, nous sommes dans la réalité, mais à d’autres moments, c’est Sonya qui rêve. Elle décide de consulter un psychologue pour se sortir de cet enfer. J’ai aimé le thème de l’histoire qui nous démontre comment nous pouvons être déstabilisées face au deuil. Par contre j’aurais aimé beaucoup plus de développement lors des rencontres chez la psychologue. Nous ne connaissons pas vraiment Sonya je ne me suis pas attaché au personnage, on connaît son côté sombre qui frôle la folie, mais d’un autre côté elle est assez saine d’esprit pour aller travailler, j’ai trouvé ça incohérent. Les scènes où les personnages sur les toiles se parlent sont répétitives ce qui crée quelques longueurs. Dans les dernières pages, on découvre le pot aux roses qui nous fait comprendre l'histoire, l’auteur nous a réservé une surprise. C'est un texte où il y a beaucoup de mélancolie, mais l'auteur rend le texte intéressant par sa plume fluide et agréable à lire. 


Résumé :
Sonya, jeune coiffeuse au teint mat et aux longs cheveux noirs, est artiste peintre autodidacte. La perte cruelle de son époux en octobre lui rend la date anniversaire de ce drame insupportable : elle, qui confie ses misères à son journal et plus encore à ses toiles en y jetant son ressenti, se trouve soudain victime du syndrome de la toile blanche. Désœuvrée, elle va tout faire pour retrouver le goût de sa passion et surtout pour survivre à son mal-être. Sa toile blanche la harcèle en réclamant qu’elle s’occupe enfin d’elle ! Dans son atelier, où elle trouve refuge et apaisement, il se passe des choses étranges et les portraits s’animent devant elle, qui ne maîtrise plus rien et essaie de régler son problème grâce aux psychologues et à l’hypnose. Une histoire d’Amour fou entre deux portraits va voir le jour et de petites souris envahissent l’atelier pour aider Sonya. L’une d’elles a le pouvoir de grandir, grandir !

Tag(s) : #ROMAN, #MAL-ÊTRE, #DEUIL, #FOLIE, #CAROLE E