Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*Merci à Guy Saint-Jean Éditeur spécialement à Geneviève pour ce service de presse*

-La maison des suicides
-Charlie Donlea
-Guy Saint-Jean Éditeur
-492 pages
-Thriller, école secondaire, suicides, massacre, reconstitution légale

*Guy Saint-Jean Éditeur*

*Charlie Donlea, FB*

Le commentaire de Lynda : Coup de coeur ♥
J’avais lu il y a quelque temps, L’Été des disparues de cet auteur, bien qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir lu ce titre pour lire celui-ci, c’est un peu la suite et nous retrouvons également certains des personnages comme Rory, je suis contente d’avoir lu le premier titre et surtout d’en savoir plus sur Rory.
Après un horrible massacre qui a tué deux étudiants, il y a 1 an, plusieurs autres sont toujours en état de choc, même si une personne a été reconnue coupable, on n’a vraiment jamais fait toute la lumière sur ces crimes.
Je vous mets en garde sur cette lecture, elle vous donnera des frissons d’horreur, ça, je peux vous le promettre.
Alors que Rory essaie de faire la lumière sur ce qui se passe vraiment, plusieurs étudiants se suicident, pourquoi, qu’est-ce qu’il y a dans cet établissement pour pousser les jeunes vers la mort, et avant tout est-ce que ce sont vraiment des suicides, et si c’étaient des meurtres déguisés en suicide.
Tout comme ceux qui font l’enquête, on ne sait plus, parfois, on pense que oui, ce sont des suicides et parfois, non, ils ont été tués, mais par qui ? Et pourquoi ?
Un roman qui se lit assez rapidement malgré le nombre de pages, tout simplement parce que l’on ne peut pas mettre de côté. Le côté noir et sombre, glace le sang, et on ne peut imaginer un esprit assez malade pour tout mettre en œuvre.
La fin viendra vous souffler et vous jeter en bas de votre chaise. L’auteur m’a amené dans un labyrinthe de possibilités, pour me faire foncer dans des culs-de-sac, à maintes reprises.
C’est ce que j’aime d’un roman, quand on ne peut pas vraiment deviner ce qui va arriver, ou encore ce qui s’est vraiment passé.
Une écriture fluide, assez descriptive, des personnages très forts, une intrigue qui nous tient en haleine du début à la fin, sans jamais nous donner de répit et sans nous donner le temps de reprendre notre souffle.
Un roman choquant, bouleversant par moment, et une fin que l’on ne voit pas venir qui vous surprend à 100 %.
Un coup de cœur pour un excellent roman, et de superbes heures de lecture !


Résumé :
Dans la forêt ceinturant le campus de l’école secondaire Westmont, en Indiana, se trouve une maison abandonnée bien connue des étudiants pour les rites d’initiation qui s’y déroulent…
Au cours d’un été, deux étudiants sont victimes d’un horrible massacre à cet endroit. Depuis, d’autres jeunes ayant survécu à cette nuit macabre retournent à la maison et n’en reviennent jamais. Bien qu’un enseignant ait été reconnu coupable des meurtres, l’affaire, qui a inspiré un célèbre balado de true crime, demeure irrésolue.
Rory Moore, une experte en reconstitution légale, autiste et obsessive, tente de résoudre l’énigme avec l’aide de Lane Phillips, psychocriminologue et profileur. Plus ils en apprennent sur les étudiants, sur l’accusé et sur le rite dangereux qui a dérapé tragiquement, plus ils découvrent que quelque chose d’encore plus sinistre vibre encore...
À la fois horrible et irrésistible, un thriller qui glace le sang! 

Tag(s) : #THRILLER, #ÉCOLE SECONDAIRE, #SUICIDES, #MASSACRE, #RECONSTITUTION LÉGALE, #COUP DE COEUR, #LYNDA M