Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*Je tiens à remercier Les Éditions Hamac et Les Productions Somme Toute pour ce service de presse*

-Les sentinelles
-Olivier Sylvestre
-Les Éditions Hamac
-152 pages
-Pièce de théâtre, adolescence, forum, monde virtuel

*Éditions Hamac*

*Productions Somme Toute*

*Olivier Sylvestre, FB*

Le commentaire de Martine :
Une pièce de théâtre a neuf personnages, qui se déroule dans un espace virtuel. Kiki une adolescente qui est enfermée dans sa chambre et comme elle n'est jamais sortie de sa chambre, décide d'en finir avec la vie et va écrire sur un forum “Adieu, monde cruel”. Cet aveu lui permit de faire la rencontre de Misery. Entre les deux, une amitié virtuelle commence à émerger. Les deux amies vont créer un forum réservé qu'aux filles, protégé des agressions de l'extérieur et qu'ils seront les responsables des lois et règles sans être obligé.
Mais c'est difficile de tout gérer et de conserver un secret au sein de la vie virtuelle, elles vont commencer par accepter Rodrigue qui ne veut plus être un garçon dans cet univers féminin. Puis, se joignent à eux d'autres personnages tout aussi colorés, leur désir de créer une petite société bien distincte, sans violence, va attirer l'attention et cela va vraiment se transformer en cauchemar.
Dans ce texte, Olivier Sylvestre dépeint l'univers des adolescents du deuxième millénaire, ce malaise et/ou mal-être des adolescents, dépendance et les persécutions physiques, psychologiques et technologiques qui se retrouvent au sein de certaines communautés virtuelles. Comme à son habitude, Olivier Sylvestre m’a fait passer un agréable moment de lecture. 

Résumé :
Dans un geste d’autodéfense salutaire, deux jeunes femmes se créent un forum en ligne et se promettent de ne plus jamais quitter leur caméra. Or, leur espace féminin suscite la convoitise et elles en perdent le contrôle et les codes de conduite. Chacun veut son bout de cette « île impénétrable »… qui le devient de moins en moins.
Par un habile jeu de mise en abyme, Les sentinelles met en scène la naissance et la mort d’un forum, lieu de réclusion virtuel où on pense être « bien plus en vie que le monde dehors ». Mais qui comprend vraiment les rouages de ces univers en marge de la vie, ces réseaux et ces applications auxquels nous vouons le plus clair de nos existences ? Et est-ce réellement possible de s’en affranchir ?

Tag(s) : #THÉÂTRE, #ADOLESCENCE, #FORUM, #MONDE VIRTUEL, #QUÉBÉCOIS, #MARTINE L