Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Merci aux Éditions VLB, spécialement à Véronique, pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

L’autre Jeanne

- Marie Larocque

- Éditions VLB

- 248 pages

- Québecois, famille dysfonctionnelle, voyage

 

Le commentaire de Lynda :

Avant d’entreprendre la lecture de L’autre Jeanne, j’avais pris le temps de lire Jeanne chez les autres. Par contre, ces 2 livres ne sont pas une série, mais ça m’a aidé à comprendre bien des choses chez Jeanne.

Jeanne est une jeune femme issue, d’une famille très dysfonctionnelle, elle est considérée comme le mouton noir de la famille, mais quand même, la préférée de sa mère, Elizabeth.  Une jeune femme qui a soif de liberté énorme!

Jeanne est encore une fois entourée, dans ce livre, des mêmes personnages que dans Jeanne chez les autres ! Une mère un peu, beaucoup spéciale, une marraine des plus étranges. Sans oublier qu’elle sort du centre d’accueil, et elle en est sortie vraiment changée, au niveau de son caractère, de son assurance, de tout, en fait. Ce n'est plus tout à fait la même Jeanne que l'on retrouve.

Et Jeanne qui a toujours écrit son journal, se décide à écrire un livre, et de le soumettre à des éditeurs, sans le dire à quiconque, bien entendu. Et dans l’attente que ça débloque de ce côté, elle s’envole vers la France, et pas nécessairement avec l'accord de toute la famille.

Elle qui débarque en France, avec son accent et surtout son langage typiquement québécois, la voilà sur place, dans ce pays, dans cette ville qui l’a toujours interpellée. Et le voyage continuera sur Berlin, l'Espagne, etc, avant qu'elle ne reprenne le chemin du Québec.

Quand reviendra-t-elle, comment sera-t-elle à son retour. Qu’est-ce que ce voyage, loin de sa grande famille très bizarre,  aura changé pour notre Jeanne ? Pourra-t-elle, comme elle le désire si intensément, devenir une ‘’vraie’’ écrivaine ! Jeanne va-t-elle finalement être la Jeanne qu'elle voudrait être?

Malgré cette triste réalité pour Jeanne et les autres personnages de cette famille, le roman n’est pas un roman qui fait pleurer, au contraire, Marie Larocque sait parfaitement faire ressortir les points positifs chez chacun, même si pour nous lecteurs, à première vue, il n'y en a pas, elle nous les présente sous un jour un peu plus attrayant, malgré qu'ils ont tous des problèmes et pas nécessairement de petits problèmes.

Je vous conseille ce roman qui se passe à Montréal, fin des années 80, début des années 90, langage assez coloré par moment.Ces deux livres m’ont fait découvrir, cette grande écrivaine qu’est Marie Larocque, une plume superbe et attrayante, qui ne peut pas faire autrement que de vous intéresser.

Résumé :

Plus j'y goûte, plus je mangerais juste ça, de la liberté. En canne, en tranches, en bouilli. À toutes les sauces. Qu'on m'enferme encore et je crève, je le jure.

Montréal, 1988. Jeanne Fournier sort de centre d'accueil et rêve d'écriture et d'évasion. Sur un coup de tête, elle envoie un manuscrit autobiographique à une maison d'édition et s'enfuit en Europe, seule et sans bagage. Le mur de Berlin est encore debout, l'auto-stop est à la mode, les cellulaires et les réseaux sociaux n'existent pas : se couper du monde est encore possible.

Dans ce roman qui mêle le journal de voyage à un récit familial lucide et touchant, Marie Larocque nous entraîne à la rencontre d'une galerie de personnages étranges et attachants, parfois cruels, mais toujours humains et furieusement romanesques.

 

 

Tag(s) : #QUÉBECOIS, #FAMILLE DYSFONCTIONNELLE, #VOYAGE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :