Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Presses de la Cité ainsi qu'à Céline d'Interforum, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Emporter nos rêves

-Vanessa Diffenbaugh

-Éditions Presses de la Cité, distribué par Interforum

-384 pages

-Roman, familles, quête, pauvreté

 

Le commentaire de Lynda :

Nous nous retrouvons en plein dans la vie de Letty, jeune trentenaire et éternelle adolescente, qui a comme oublié de vieillir. Par contre elle est mère monoparentale, d'Alex, un ado, qui lui a vieilli trop vite et de Luna.

Nous sommes dans un milieu assez sordide, pauvreté presque extrême pour cette famille, qui n'a pas toujours de quoi mélanger.

Comme Letty a oublié à quelque part de vieillir, ce sont les parents de Letty, qui ont assumé presque entièrement l'éducation des deux jeunes. Puis vint un moment ou Letty sera laissée à elle-même les parents ayant décidé de retourner dans leur pays d'origine, le Mexique.

Et là, et bien Letty n'a pas le choix.

Cette femme qui a eu 2 enfants, de 2 pères différents, essaie tant bien que mal de s'en sortir, mais ce n'est pas évident, quand en plus du reste on n'a pas d'instruction et que l'on travaille dans une espèce de bar.

Les rencontres qu'elle fera tout au long de ce court parcours, influenceront, sa vie et surtout celles de ses enfants, pour qui elle veut un meilleur avenir, du moins pour sa fille, qu'elle ne veut absolument pas la voir suivre ses propres traces.

Alex est un ado, très débrouillard, un ado mature et débrouillard, qui prendra soin de sa petite sœur, plus souvent qu'à son tour. Très intelligent, il avance et est promis à un bel avenir, jusqu'à ce que la vie lui joue un tour.

Il veut aussi retrouver son père, et c'est une autre partie de l'histoire, la recherche de son père.

Ce que j'ai aimé, c'est que bien souvent dans les romans, on nous présente l'héroïne comme une femme parfaite, ayant toutes les qualités, eh bien ce n'est pas le cas de Letty, et loin de là, par contre elle un cœur gros comme le monde, et elle veut le bonheur pour ses enfants, une quête qu'elle ne veut pas abandonner.

C'est un roman d'espoir, parfois dur, parfois même un peu cruel, mais qui prouve que quand on veut on peut, et quand bien même on devrait déplacer des montagnes pour y arriver, eh bien on peut réussir.

Un roman émouvant, poignant, et surtout très surprenant, qui se déroule dans la banlieue pauvre de San Francisco;

 

Résumé :

Letty a trente-deux ans mais elle mène encore une vie d'adolescente. A l'inverse, Alex, son fils de quinze ans, sait déjà s'occuper de sa petite soeur Luna comme un adulte. Et les parents de Letty sont là, également, pour prendre en charge l'éducation de leurs petits-enfants. Aussi, quand ils décident de retourner au Mexique pour leur retraite, la jeune mère est désemparée. Parviendra-t-elle enfin à affronter ses responsabilités ? Dans une société qui ne fait aucun cadeau à ceux qui ont commis le crime de naître au mauvais endroit. Letty pourra compter sur certaines rencontres providentielles. Mais surtout sur l'immense courage de ses enfants. Car une famille n'a pas besoin de rentrer dans la norme pour déplacer des montagnes. 

Récit d'une poursuite du bonheur cent pour cent américaine. Emporter nos rêves braque les projecteurs sur une banlieue défavorisée de San Francisco et se penche sur des sujets aussi brûlants que la ségrégation sociale ou le sort des travailleurs sans papiers. Un roman tendre, poétique et, contre toute attente, plein d'espoir.

Tag(s) : #ROMAN, #FAMILLE, #QUÊTE, #PAUVRETÉ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :