Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-L'ère des enfants tristes
-Claude-Emmanuelle Yance
-Lévesque Éditeur, collection Réverbération, 2019
-120 pages
-Recueil de nouvelles, enfants, parents, Monde.


*Je tiens à remercier Lévesque Éditeur et Dola Communications pour ce service de presse*

*Lévesque Éditeur*

*Dola Communications*

Le commentaire de Martine : COUP DE COEUR!
Claude-Emmanuelle Yance a écrit des nouvelles à une voix, à deux voix, et même en nous invitant à écouter un chant qui m’a accompagné tout au long de ma lecture. Certaines de ces nouvelles qui nous confrontent, bouleversent et d’autres percutent. Elles peuvent nourrir l’espace, le temps, la vie, l’espoir, elles sont un reflet, d’une famille, d’une communauté, d’une société, du monde. Ces nouvelles dénoncent les pauvretés, les manquements, les abandons que vivent les enfants de la terre.
C’est une lecture qui nous marque, sans nous hanter, car la précision, la souplesse et la dextérité de la plume de Claude-Emmanuelle Yance, nous guide et nous accompagnent dans des moments qui sont difficiles, tout en lumière. C’est une nouvelliste que je viens de découvrir et qui a mis en mots un sujet que nous sommes mal à l’aise de parler, mais c’est l’avenir d’un peuple et du monde. Je vous conseille de lire ce recueil qui est un bijou de la bienveillance et de l’intelligence.

Résumé :
« Oui, nous vous entendons, vous tous qui souffrez. »
Cet extrait de Flight Song de Euan Tait résume à lui seul L’ère des enfants tristes. Au fil de ce recueil de nouvelles, Claude-Emmanuelle Yance dénonce avec éloquence la misère imposée à trop d’enfants partout dans le monde. Tantôt en solo, tantôt dans un dialogue qui transcende l’espace et le temps, des voix entonnent un chant de détresse que l’on préfère trop souvent ignorer. Grâce à une écriture fine et précise, la nouvellière aborde des sujets difficiles, certes, mais en tire une partition en contrepoint où se côtoient l’ombre et la lumière. Nous savons qu’il faut agir pour sauver la Terre, mais à quoi bon nous acharner si nous laissons disparaître sans dire un mot ceux et celles qui devraient en hériter?

Tag(s) : #NOUVELLES, #ENFANTS, #PARENTS, #MONDE, #COUP DE COEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :