Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Les héritiers du fleuve

-Tome 1 : 1887-1914

-Louise Tremblay D'essiambre

-Éditions Charleston

-544 pages

-Saga historique, milieu rural, familles, amitié

 

*Merci aux Éditions Charleston, spécialement à Mathieu, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce roman en service de presse*

LES ÉDITIONS CHARLESTON: ICI

Le commentaire de Lynda :

Je n'ai pas besoin de vous vanter le talent de Louise Tremblay D'Essiambre, pour ceux et celles qui ont déjà lu un ou plusieurs de ses livres, vous le savez, pour les autres qui ne la connaissent pas, je vous confirme que vous passez à côté de quelque chose, il faut l'avoir lu pour le comprendre.
Et bien Les héritiers du fleuve, ne fait pas exception, encore une fois l'auteure utilise ses talents de conteuse, pour partager avec nous le quotidien de 3 amies d'enfance, Alexandrine, Emma et Victoire, et leurs familles, qui ont grandies ensemble et qui sont maintenant adultes, et nous suivons la descendance également sur quelques générations.
C'est dans un quotidien, pas toujours facile, la vie sur la terre, ne l'est pas et la vie de pêcheur non plus, et encore moins à cette époque. Malgré la dureté de l'époque, les familles qui vivent les aléas de cette période connaissent, des bas, mais aussi des hauts. On partage avec eux, leurs petits bonheurs et petits malheurs.
Encore une fois dans une saga de ce type et de ces années, on voit l'importance de l'église, et la présence du curé de la paroisse, et ce, jusqu'à dans les chambres à coucher, poussant les couples à faire des enfants, et ce, sans limite. 
On s'attache à ces familles, moi, je crois que Victoire a vraiment gagné mon cœur...j'ai beaucoup aimé, un peu moins son mari par contre. L'amitié et l'entraide priment dans ce roman.
Un roman rempli des émotions que nous fait vivre la belle plume de Louise Tremblay D'Essiambre, une écriture fluide, un petit bémol, les années passent trop vite, et on se languit d'en savoir un peu plus sur chacun des personnages. Mais bref, une lecture qui passe vite en compagnie de nos familles, de leurs vies de tous les jours, et surtout de la vie de chacun sur leurs coins de terre. Des familles heureuses dans l'ensemble, mais aussi touchées par les petits malheurs qui peuvent survenir.
Il faut aussi noter la documentation de l'auteure, face à cette époque, que l'on peut le ressentir dans la lecture, que tout a été recherchée avec minutie, pour reproduire le côté rural du Québec de cette période.
Vivement le tome 2, que je puisse encore une fois me retrouver avec tout ce monde, dans le bas du fleuve, comme on dit, chez nous au Québec !

 

Résumé :

D'une rive à l'autre du Saint-Laurent, des familles attachantes aux destins entrecroisés voguent entre amitiés et rivalités, drames déchirants et bonheurs intenses. 

Nous voici au XIXe siècle, sur les rives du Saint-Laurent, là où le fleuve se mêle à la mer. Deux rives : celle du nord, aride, majestueuse, faite de falaises et de plages ; celle du sud, tout en vallons, en prés verdoyants et en terres fertiles. Des couples et leur famille : Alexandrine et Clovis, Albert et Victoire, Emma et Matthieu, ainsi que James O'Connor, Irlandais immigré, seul membre de sa famille ayant survécu à la traversée. 

Ces personnages plus grands que nature, plus vrais que la rudesse de l'hiver, plus émouvants que les larmes et les sourires qui se succèdent au rythme des marées, peuplent le premier tome des Héritiers du fleuve, une saga incomparable comme seule Louise Tremblay d'Essiambre sait en créer. 


« UNE RECHERCHE HISTORIQUE RIGOUREUSE ET LE TALENT INIMITABLE DE L'AUTEURE CHOUCHOUTE DES QUÉBÉCOISES ! »

 

 

Tag(s) : #SAGA HISTORIQUE, #MILIEU RURAL, #FAMILLES, #AMITIÉ